mercredi 21 septembre 2011

Le Zoo Sauvage de Saint-Félicien

Le Zoo Sauvage de Saint-Félicien;
 un “face à face” avec la nature…

Vivez l'exotisme de la Boréalie. Faites la connaissance de familles d'ours blancs, de chameaux de Bactriane et de plusieurs autres espèces représentant diverses parties nordiques du globe. À pied ou à bord du train grillagé, baladez-vous dans un territoire où cohabitent en liberté les grands mammifères nord-américains.


Nouveautés de l’été 2011:

Les  nouveaux trains grillagés, alliant confort et modernité.  Vous serez baladés à travers un territoire impressionnant où cohabitent les grands mammifères nord-américains en liberté dans le Parc des sentiers de la nature sur un trajet de 7 km.


Le pavillon d’accueil est un lieu unique de services:

Dès votre arrivée, par le biais de la technologie, assistez à la présentation d’un film multisensoriel qui vous plongera en plein coeur de la Boréalie.  Un autre film animalier est diffusé cette fois, sur grand écran.  Nos guides naturalistes et gardiens animaliers, passionnés par leur travail, se feront un plaisir de répondre à vos questions.
 Le Zoo de Saint-Félicien, un vaste complexe animalier:

485 hectares, offre à ses visiteurs un face à face saisissant avec la nature boréale.  Un contact privilégié avec plus de 1000 animaux.  Au menu : animation, collations animalières, Jardin des enfants rempli de divertissement de toutes sortes avec jeux d’eau, mascottes et animaux de la petite ferme qui ne demandent qu’à être caressés. Pour les passionnés de la nature, le forfait « Randonnée aventure au pays des caribous », une expédition guidée d’une journée et demie est offerte sur réservation. Visites guidées selon disponibilité et panneaux d’interprétation bilingues.

Durée moyenne  de  la  visite: 4 à 6h.

Pour connaître l’horaire d’été et celle d’hiver ainsi que les diverses activités dont les activités spéciales pour le temps des Fêtes, consultez :  http://www.borealie.org/index_ete.php


**LA GRANDE NATURE BORÉALE**
Qu’est-ce que la Boréalie?

La
Boréalie englobe les terres où la température moyenne du mois le plus froid est inférieure à -3 degrés Celsius. Elle correspond à la partie nord du globe où le sol gèle plus de trois mois par année.

La
Boréalie s’étend du Canada, en passant par l’Alaska et le nord de la Russie, jusqu’à certaines zones nordiques des pays d’Europe et d’Asie, en particulier le Japon.L’évolution du Zoo sauvage vers la Boréalie

En 1995, le Zoo sauvage s’est départit de sa collection d’animaux exotiques pour adopter un créneau nordique nord-américain. Depuis, le Zoo sauvage poursuit son évolution et se positionne maintenant dans le créneau de la Boréalie, précisant ainsi son champ d’expertise de nordicité à toute la planète.

Le Zoo sauvage accueille maintenant dans sa collection animale des espèces exotiques telles que le macaque japonais, le tigre de l’Amour et le chameau de Bactriane provenant de la Mongolie.

Naissance de deux bébés chameau de Bactriane



Saint-Félicien, Québec, le 21 mars 2011 —  Les deux chamelons tant attendus sont nés au Zoo sauvage de Saint-Félicien. Le premier est né le 17 mars à 16 h 30. Il s’agit d’un mâle. Sa mère, la femelle Altaï, âgée de cinq ans, a mis bas sous l’œil attentif de l’équipe des soins animaliers, tout comme la femelle Naddam, 6 ans, qui a donné naissance à un bébé femelle le 21 mars à  9 h. La gestation aura donc duré environ 13 mois pour les deux femelles, après avoir été accouplées par le mâle entre la fin janvier et la mi-février 2010. La femelle Altaï a été acquise par le Zoo sauvage en février 2009 en provenance de l’Ohio aux États-Unis. Alors que la femelle Naddam, qui l’accompagnait, venait du Texas.
Le jeune mâle est le premier bébé d’Altaï. L’équipe des soins animaliers a prêté assistance à la femelle pour faciliter la naissance du chamelon. Tous espéraient que la femelle s’occupe de son petit, mais rien n’était garanti. La première heure suivant la naissance a d’ailleurs été stressante pour l’équipe en place. La femelle mordillait le petit au lieu de le lécher. Par la suite, elle s’est finalement calmée. À partir de ce moment, elle s'est intéressée maternellement à son petit.
Quatre heures plus tard, le jeune pesant environ 32 kg a finalement réussi à se relever pour la première fois. Le défi de se ternir sur ses quatre pattes a été accompli non sans plusieurs culbutes spectaculaires. Le plus important était maintenant que le chamelon se nourrisse. Vers 5 h du matin le petit a finalement pris sa première tétée. La situation souhaitée s’est réalisée, un jeune en santé dont la femelle prend un soin jaloux.
Dans le cas Naddam, le nouveau-né est son troisième petit. Les prochaines heures nous diront si elle s’occupera de son bébé ou pas. Nous nous souviendrons que Gobi, son fils, a été élevé par l’équipe de soins animaliers. Nous espérons grandement que la mère accepte, cette fois-ci, de nourrir sa jeune femelle. Tous les efforts de l’équipe de soins animaliers porteront en ce sens.
L’équipe surveillera attentivement les nouveau-nés dans les prochains jours en espérant que tout continue de se passer pour le mieux. Si tout va bien, les visiteurs pourraient voir grandir le chamelon auprès de sa mère, Altaï cet été dans l’habitat de la Mongolie et nous l’espérons, Naddam et sa fille.


Tempête de neige au Zoo le 2 juillet 2011 !

Samedi 2 juillet, les météorologues avaient prévu une tempête de neige au-dessus de l’habitat des ours blancs du Zoo sauvage.
En fait, vous aurez compris que les employés ont  aidé la météo. Ils ont conservé de la neige en avril en prévision de cet événement. 35 camions de neige  a  été transportée  le samedi matin très tôt pour que tout soit prêt en milieu d’avant-midi pour la sortie des ours blancs.

Des centaines de visiteurs ont assisté à ce phénomène unique. Les ours blancs se sont amusés dans la neige comme s’ils étaient en plein mois de février, mais sans les rigueurs de l’hiver.
L'audacieuse activité s'insère dans le programme d'enrichissement des animaux du zoo. Pour chaque espèce en captivité, un plan de stimulation est mis en place.

Dans un zoo, explique la biologiste Christine Gagnon, les animaux sont moins occupés que dans la nature. Il faut donc les stimuler au niveau du cerveau avec des odeurs ou des surprises.

Un grand plaisir pour les ours et les spectateurs !!!

Pour plus d'informations:
http://www.zoosauvage.org/article_ete_fr.php?id_article=277

_____________________________________________________________
Bientôt des nouveaux venus; Les ours de Québec feront le voyage vers le Zoo sauvage de St-Félicien.




Suite à des problèmes de permis pour la garde d’animaux exotiques par le ministère, par le Refuge Pageau, les 3 ours se dirigeront vers le Zoo sauvage de St-Félicien, un établissement zoologique accrédité par le ministère, qui a accepté de prendre charge des ursidés.
Le Zoo sauvage de Saint-Félicien devra adapter ses infrastructures aux besoins des ours.  Si tout fonctionne bien, le transfert devrait avoir lieu dans les délais initialement prévus, soit dès cet automne. La Société des établissements de plein air du Québec prévoyait le déménagement de trois ours de Québec au Refuge Pageau d’Amos. Le kodiak Toupie ainsi que Mary et Cody, deux grizzlys prendront plutôt la route vers St-Félicien.

La directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien, madame Lauraine Gagnon, s'est dite heureuse d'accueillir deux nouvelles espèces originaires de la forêt boréale de l'Ouest canadien. «Ces mammifères représentent une nouvelle expérience tant pour nos visiteurs que pour nos animaliers. C'est une source de fierté pour nous de les accueillir dans notre collection animale.»
…………..à suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.