mardi 11 septembre 2012

Développement durable / Des urinoirs plus écolos à la polyvalente de Normandin (2012)

Publié le 5 septembre 2012


Des urinoirs qui font jaser!   

Le projet de conversion des urinoirs...




LBR.ca - Normandin, 31 août 2012 


Le projet de conversion des urinoirs mis de l’avant à la Polyvalente de Normandin par Alan Asselin, Jean-François Fortin, Samuel Fortin et Jean-Christophe Bouchard-Frigon s’est concrétisé. Grâce à l’installation d’un système d’urinoirs avec turbines et oeil magique, une économie de plus d’un million de litres d’eau potable par année sera réalisée.
C’est réunis dans l’unité sanitaire réservée aux garçons de l’école secondaire, que l’on a procédé à l’inauguration des nouveaux urinoirs. Partenaires, initiateurs et représentants du monde scolaire étaient réunis pour l’occasion. Les mots de félicitations sont venus de toute part.
Rappelons que l’an dernier, quatre élèves de cinquième secondaire de la Polyvalente de Normandin, Alan Asselin, Jean-François Fortin, Samuel Fortin et Jean-Christophe Bouchard-Frigon s’étaient lancé un défi de taille : celui de convertir écologiquement les urinoirs de leur école. Une transformation permettant l’économie de plus d’un million de litres d’eau par année. Constatant que les urinoirs de l’école semblaient fonctionner à toute heure du jour et de la nuit, Jean-Christophe Bouchard-Frigon, Samuel Fortin, Jean-François Fortin et Alan Asselin ont analysé la quantité d’eau utilisée pour le fonctionnement de ces urinoirs.
« En mesurant le niveau des réservoirs et en évaluant le mode de fonctionnement des urinoirs et la fréquence des lavages, nous avons constaté que plus de 1 314 000 litres d’eau étaient gaspillés chaque année pour le seul fonctionnement des douze urinoirs. Les urinoirs coulent de façon régulière gaspillant 150 litres d’eau à l’heure. Ça a été tout un choc de réaliser ça! », de raconter Alan Asselin. Les jeunes hommes ont donc voulu trouver une solution pour cesser le gaspillage d’eau de ces urinoirs qui ne servent que le matin, aux récréations et sur l’heure du midi, alors que le système, quant à lui, fonctionne 24 heures sur 24, hiver comme été.
Après quelques recherches, les élèves ont découvert l’existence d’un système d’urinoirs avec turbines et oeil magique, dont les lavages s’effectuent après chaque utilisation plutôt qu’en continu. L’installation d’un tel système résulterait en une économie de près de 85 %, soit plus d’un million de litres d’eau par année. Le projet était donc lancé. Pour réaliser leur projet, une somme de 15 000 $ devait être amassée.
Désirant d’abord poser un geste concret pour l’environnement, ces quatre jeunes ont sensibilisé toute une communauté sur l’importance d’économiser l’eau potable. Ainsi, l’entreprise EMCO, le Marché Métro Plus Dany Boutin via le fonds Métro Éco École, député sortant Denis Trottier et la Ville de Normandin sont du nombre des partenaires. Des bourses de la CSST ainsi que du Concours québécois en entrepreneuriat, dont les jeunes ont été nommés lauréats au plan local ainsi que des subventions ministérielles ont complété le montage financier.
Le projet réalisé dans la cadre du cours Projet personnel et leadership ne s’est pas arrêté qu’au remplacement des urinoirs. C’est toute la salle de toilettes qui a été revampée et on analyse la possibilité d’annexer un volet II au projet. Les finalistes hebdomadaires de Forces AVENIR et lauréats AVENIR de l’année dans la catégorie AVENIR Projet engagé étaient loin de se douter que leur projet de transformation des urinoirs de leur polyvalente allait prendre une telle ampleuré.
Source : Marie-Claude Parent Conseillère en communication Commission scolaire du Pays-des-Bleuets Tél. : 418 276-2012, poste #4010

 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.