mercredi 17 octobre 2012

Une invasion de Lutins de Noël à surveiller dans les prochaines semaines....





Des petites créatures espiègles seront bientôt parmi nous....


 Tout sur la "capture des lutins" 

(même la recette de galettes):



Aussi disponible sur le blogue des Bleuets du Lac Saint-Jean:

La Chasse aux lutins de Noël










 
Mon opinion  sur la "magie des lutins":

Pour que s’effectue la magie qui entoure ‘les lutins de Noël’, la participation et la complicité des parents est nécessaire.  À mon avis,  le fait de  lire la légende aux enfants, d’aider à sa réalisation  sont des occasions de plus  de partager de bons moments avec les tout petits.  Cette aventure contribue  à entretenir leur imaginaire et peut être aussi à développer certains traits de leur personnalité.
Les joyeux lutins ont des points communs avec certains enfants….ils aiment les sucreries, ils aiment s’amuser et jouer des tours… 
La capture d’un lutin de Noël  réussie, l’enfant devra s’occuper de son lutin et en prendre soin tout en sachant que celui-ci retournera aider le Père Noël dans la nuit du 24 au 25 décembre.  Le lutin aura un rôle à jouer, plus ou moins important dans le quotidien de l’enfant….il sera peut être un confident, un ami, un complice, une responsabilité…. Chose certaine, le lutin ne fait pas de promesse, ne donne pas de cadeau, il est là et l’enfant lui donne l’importance qu’il veut bien.
Cette aventure permet aux parents de faire une pause à l’intérieur de leur horaire souvent surchargé et de leurs préoccupations pour passer un peu plus de temps avec leurs enfants.
Les parents qui veulent se procurer un lutin peuvent le faire dans les commerces qui ont un département  de décorations de Noël et dans certains magasins de jouets.       
Ni la grosseur ni le prix n’ont une importance, tout ce que ça prend c’est un lutin…. Si quelqu’un veut en fabriquer, c’est aussi une bonne alternative. 

Pour ce qui est du piège, un sac et un petit bâton suffisent. En plus, le matériel pourra servir dans les années subséquentes et aussi à d’autres enfants.
Personnellement, je trouve que cette activité est une belle folie dans notre monde qui n’est pas toujours idéal, mais personne n’est obligé de partager mon opinion.

La Jeannoise




Voici une vidéo montrant ce qu'ont fait 2 lutins, pendant la nuit, 
lorsque tout le monde semblait dormir:

VIDÉO / Shutt!...il ne faut surtout pas dire aux lutins qu'ils
ont été vu en pleine action....que ça reste entre nous.



 

Étant donné que plusieurs lecteurs recherchent la recette de galettes pour attirer les lutins, voici la recette qui vient des gens de chez BMR à Métabetchouan/Lac à la Croix :

Recette
Galettes préférées des lutins
 Préchauffer le four à 350 F
Ingrédients
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude
1 c. à soupe de lait
1 tasse de cassonade
1 œuf
1/2 tasse de beurre
1 tasse de pépites de chocolat
1 3/4 tasse de farine tout usage

Beurrer une plaque à biscuit.
Dissoudre le bicarbonate de soude dans le lait.
Dans un bol, mélanger la cassonade,l’œuf et le beurre.
Ajouter les pépites de chocolat et le mélange de lait
et de bicarbonate de soude. Bien mélanger.
Incorporer la farine pour obtenir une pâte ferme.
Déposer à la cuillère sur la plaque à biscuit
Faire cuire environ 10 à 15 minutes
Source: recette BMR (http://www.bmr.co/fr/site/generale/recette-de-biscuits.html





          Mise à jour 2012
Voici une nouvelle de dernière heure :







Hopital de Chicoutimi
Des Lutins Envahissent la pédiatrie
Première publication 6 décembre 2012
Par Thomas Plourde | Agence QMI
Les enfants malades du département de pédiatrie de l'hôpital de Chicoutimi se sont mis à la capture de lutins avec leurs éducatrices et leurs parents.
La présence de ces lutins permet d'égayer leurs journées et de partager la magie de Noël, selon l'éducatrice au département de pédiatrie, Linda Côté.
«On commence par leur raconter l'histoire des lutins, puis on met un piège avec des bonbons et on les laisse partir avec leur lutin après leur départ de l'hôpital.»
«Ça amplifie la magie. Les enfants parlent juste de ça», ajoute-t-elle.
photo agence QMI
La jeune Ayla, que nous avons visitée avec son lutin, en est la preuve vivante. «Quand j'arrive le matin,  j'ai encore mon manteau sur le dos et Ayla est déjà en train de me raconter les mauvais coups que son lutin a fait cette nuit-là», souligne son éducatrice.
Si les éducatrices s'assurent d'avoir l'accord des parents, personne n'a encore refusé d'y participer. «On demande aux parents, surtout parce qu'ils doivent participer aussi pour leur enfant, mais on n'a pas eu de refus. En fait, je dirais que les parents s'amusent autant que les enfants».
Tous les enfants qui fréquentent le département de pédiatrie n'ont toutefois pas pu recevoir leur lutin, puisque le tout demande une certaine préparation.
«Ce n'est pas comme à la maison, on a moins de temps, alors on le fait seulement avec les enfants qui demeurent ici plusieurs jours, parce que le scénario et la capture demandent du temps que les enfants qui visitent seulement n'ont pas», explique l'éducatrice Linda Lavoie.
Les lutins en question ont été fournis par l'entreprise BMR dans le cadre d'un don fait aux enfants du département de pédiatrie.




http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean



1 commentaire:

  1. je trouve cette tradition bien jolie et elle laisse une grande part de reve et d'imagination aux enfants .

    RépondreSupprimer

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.