vendredi 23 novembre 2012

Des nouvelles en provenance de St-Félicien



Nouvelle formation en pâtes et papiers au Cégep de Saint-Félicien

(Source: Radio-Canada) C'est une première au Saguenay-Lac-Saint-  Jean : le Cégep de Saint-Félicien offrira dès janvier 2013 une attestation d'études collégiales (A.E.C.) en production de pâtes et papiers.

L'institution répond ainsi aux besoins de l'industrie papetière, et principalement de Produits forestiers Résolu (PFR), qui peine à trouver de la main-d'oeuvre avec la réouverture de son usine de Dolbeau-Mistassini.

Le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau, qui assistait à l'annonce officielle, a rappelé que l'entreprise aurait besoin d'au moins une centaine de nouveaux travailleurs d'ici deux ans, pour la papeterie Dolbeau, mais aussi pour les usines de Saint-Félicien, Alma et Kénogami.

La formation prévoit 1 400 heures de cours ainsi que deux stages en entreprise. Le cégep tiendra des séances d'information dans la région au cours des prochaines semaines.
http://actualites.sympatico.ca/nouvelles/regions/saguenay%20lac%20st-jean/nouvelle_formation_en_pates_et_papiers_au_cegep_de_saint-felicien/b3d069cf 


 

Inauguration du pont de Saint-Félicien

2012-11-23  

(Source: Radio-Canada) Le nouveau pont qui enjambe la rivière Ashuapmushuan au centre-ville de Saint-Félicien est maintenant inauguré.
 
Il a aussi été baptisé Pont Saint-Félicien, une décision de la ville.

L'ouvrage de près de 400 mètres compte quatre voies, une piste cyclable, un trottoir et un belvédère. 14 000 véhicules y circuleront chaque jour.

Amorcée en 2009, la construction du nouveau pont a respecté le calendrier prévu.

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, souhaite maintenant convaincre le ministère des Transports du Québec d'investir 1 % de la valeur de l'investissement, soit un peu plus d'un demi-million de dollars, dans un ouvrage d'art destiné à masquer les poutres latérales.
 
 
Des millions investis à l'usine de pâte de Saint-Félicien
Publié le 19 Novembre 2012
 
Daniel Migneault                       
Produits forestiers Résolu
Sujets :

 

Produits forestiers Résolu réalise des investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars à son usine de pâte de Saint-Félicien. L'objectif est simple : rester compétitif dans un marché très compétitif.
« Il fait réduire nos coûts pour s'assurer que cette usine sera encore là longtemps. Notre compagnie se doit d'éviter les erreurs du passé et être compétitive et rentable », mentionne le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau.
Dans un premier temps, M. Garneau a annoncé la mise en service du nouveau turboréacteur. Le projet, annoncé il y a deux ans, permet à l'usine de produire 43 mégawatts d'électricité. De ce nombre, 9,5 mégawatts sont vendus à Hydro-Québec ce qui permet de générer des revenus supplémentaires de 6,6 millions de dollars. Cette portion du projet aura coûté 36,8 M$.
Après avoir fait l'acquisition de l'usine auparavant détenue par Fibrek, Produits forestiers Résolu s'est aperçu de problème d'étanchéité dans ses lagunes de rétention. La réparation aura nécessité un investissement de 15 M$. Cet imprévu aura aussi entraîné un arrêt de production de 49 jours.

Prochainement, les cinq réservoirs de liqueur seront remis à neuf ce qui amènera une dépense additionnelle de 10 M$. Finalement, l'entreprise aménagera une conduite de gaz naturel vers l'usine. Cela permettra de remplacer l'utilisation de l'huile lourde dans une proportion de 90 %. L'usine réduira ainsi ses émissions de gaz à effet de serre de 17 800 tonnes.

M. Garneau insiste sur la stratégie de développement durable de Produits forestiers Résolu qui apporte des dividendes à la compagnie.

En conclusion, le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, a souhaité que l'usine retrouve sa position de leader d'autrefois sur le plan international.

« Aujourd'hui, on peut voir des meilleurs jours pour le groupe. On se sort de la crise forestière. Vous laissez dans le milieu des signaux d'espoir. C'est une attitude de partenariat que vous semblez vouloir poursuivre. Vous pouvez compter sur le milieu, mais en discutant et en faisant preuve de transparence », indique le premier magistrat.
 
 
 

 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.