dimanche 27 mai 2012

Péribonka, le pays de Maria Chapdelaine





Péribonka

Péribonka, emprunté à la rivière Péribonka, serait, selon certains, une déformation de pelipaukau, mot amérindien signifiant «rivière creusée dans le sable» ; selon d'autres, il serait la déformation de periwanga signifiant «rivière creusant dans le sable».
Site internet de la municipalité de Péribonka :         http://peribonka.ca/ 
 Population : 548 habitants
Principaux secteurs de développement : Agriculture, agroalimentaire, tourisme.
ü  La prospérité du village est due, entre autres, à la culture de la pomme de terre, qui devient la marque de commerce de Péribonka. La Patate Lac-Saint-Jean implantée depuis 1979, la Patate Lac-Saint-Jean est une coopérative de producteurs de pommes de terre de semence.

La coopérative offre une trentaine de variétés qui répondent aux besoins des différents marchés de semence, de transformation et de table. Près de 60000000 livres de pommes de terre sont commercialisées annuellement par l’intermédiaire de La Patate Lac-Saint-Jean. La coopérative est ainsi reconnue dans l’Est du Canada et des États-Unis, au Mexique et en Uruguay. La coopérative ainsi que les six fermes-membres emploient ensemble plus d’une soixantaine de personnes et sont un moteur important pour l’économie de la localité.

ü  La pêche est un sport très pratiqué sur le lac Saint-Jean entre autres grâce à la ouananiche (salmo salar ouananiche), qui satisfait chaque année un nombre incalculable de pêcheurs à la recherche de sensations fortes. Ses eaux poissonneuses renferment plusieurs autres espèces (26 au total) dont le grand brochet, le doré jaune et la lote. Sa profondeur moyenne est de 11 mètres alors que sa profondeur maximale est de 63 mètres.

ü  Tourisme : Musée Louis Hémon / Navette-Taxi le Péribonka / Circuit patrimonial / Bleuetière touristique / Camping Municipal / Marina / Départ de la Traversée Internationale à la nage.

La petite histoire en bref :
1888 Arrivée des premiers colons, Édouard Niquette et Édouard Milot.
1903 (15 janvier) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Amédée-de-Péribonka. (29 juin) Arrivée des Frères ouvriers de Saint-François-Régis venus de France. (1 septembre) Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Édouard.
1907 (Juillet) Arrivée des Frères de Saint-François-Régis venu fonder un orphelinat agricole.
1916 Le roman Maria Chapdelaine de Louis Hémon est publié en France.
1941 Mise en exploitation d'une ferme expérimentale fédérale sur la culture de la pomme de terre.
1941-1943 Construction du barrage de Chute-des-Passes pour permettre la création du réservoir Péribonka et l'augmentation de la production d'aluminium par la compagnie Alcan.
1950-1952 Construction d'un barrage au niveau de Chute-du-Diable.
1951-1953 Construction d'un barrage au niveau de Chute-à-la-Savane.
1955  Première traversée internationale du Lac Saint-Jean à la nage.
1993 Abitibi-Price annonce la fermeture de son usine de bois de sciage.
1995  Arrêt du flottage de bois et nettoyage de la Péribonka
Départ Traversée Int. Lac St-Jean   
Les Fantômes de Péribonka / Route des Mille et Une Histoires
Une 'pitoune'  sur la plage
Maria Chapdelaine / le film

Camping municipal
Tente Hékipia  
Situé au cœur du village, le camping offre plusieurs emplacements avec commodités. Tentes-roulottes, véhicules motorisés et motos sont les bienvenus! Également des ‘prêt à camper’ disponibles (TENTES HÉKIPIA) Certifications : Camping 3 étoiles, Bienvenue aux cyclistes. Services : douches, électricité, laveuse et sécheuse, salle communautaire, parc d’amusement pour les enfants, piscine et  station de vidanges. Les animaux de compagnie sont admis.




Le prêt à camper au camping de Péribonka : Tentes Hékipia
Si la tente Huttopia demeure l’exclusivité des terrains de camping des parcs nationaux de la Sépaq, ce n’est pas le cas de sa petite soeur, la tente Hékipia.
Commercialisée sous le nom de tente Classic 400 et Classic 500 poêle, ces tentes « prêt-à-camper », sensiblement de mêmes dimensions, sont désormais offertes aux propriétaires de terrains de camping (ainsi qu’aux particuliers) qui veulent en faire l’acquisition.
Ces modèles de tentes se trouvent dans plusieurs camping au Québec ainsi qu’au camping municipal de Péribonka, au lac Saint Jean (5 tentes),
Vendues entre 6 700 $ et 8 400 $, ces tentes sont très prisées par les familles de quatre personnes qui veulent camper sans tracas. Notez que ces abris de toile et de bois sont fabriqués par la même entreprise qui conçoit les tentes Huttopia : La Manufacture des Tentes Cabanon, à Dunkerque, en France. Ce manufacturier français dispose maintenant d’un bureau de représentation à Montréal. L’entreprise souhaite commercialiser ses tentes auprès de l’ensemble des acteurs touristiques au Canada.

Marina de plaisance et Club nautique

Navette-taxi
Pour les cyclistes :




Le Péribonka relie Péribonka à la pointe Chevrette du parc national de la Pointe-Taillon de juin à septembre. La traversée de 2,5km dure environ 10 minutes. Des départs de la marina ont lieu toutes les heures et de la Pointe chevrette, aux demi-heures. Capacité : 12 passagers et 12 vélos.


Mini-croisière historique touristique :   

navette-taxi

La croisière historique sur la rivière Péribonka  vous présente un itinéraire des plus intéressants qui vous fera revivre, à bord du Péribonka, les pages exaltantes de notre histoire dans les paysages enchanteurs de notre coin de pays. Vous pourrez découvrir qu’à la fin du 19e siècle, le nord du Lac-Saint-Jean constitue le dernier bastion encore sauvage sur le pourtour du lac. Ce n’est qu’à compter de la fin des années 1880 que l’arrivée du chemin de fer à Roberval et le développement de l’industrie touristique autour de la pêche à la ouananiche contribuent à attirer les colons qui prendront en charge le peuplement du secteur. Péribonka représente, alors, la tête de pont de la colonisation.






La navette propose aussi l’aller-retour vers l’île Bouliane. Avis aux campeurs : pour l’aller-retour à l’île Bouliane, les tarifs peuvent varier selon le poids et l’équipement.


Circuit historique et patrimonial 
Le William Price
Découvrez le circuit portant sur l’histoire de la digne rivière Péribonka. Des chasseurs amérindiens aux constructeurs de barrages, en passant par les défricheurs, les industriels, les agriculteurs et les religieux, le périple permet de comprendre l’évolution de la communauté péribonkoise et son influence sur le développement de tout le secteur du nord du Lac-Saint-Jean.
Événement À l’Eau Péribonka
 À l’Eau Péribonka se tiendra du 27 au 29 juillet 2012. Cet événement marque
le départ de la Traversée internationale du lac Saint-Jean, une compétition de natation reconnue mondialement. Cette épreuve de 32km entre les municipalités de Péribonka et de Roberval exige aux nageurs huit heures d’efforts physiques et psychologiques. La municipalité de Péribonka fête l’événement en organisant plusieurs activités, dont des feux d’artifice, des spectacles d’humour, des croisières historiques, un souper «fesse de bœuf», un concert de musique ainsi que des activités ludiques.



Musée Louis-Hémon



Depuis 1938, le Musée Louis-Hémon vous accueille pour vous faire entrer de plein pied au pays de Maria Chapdelaine. Depuis que l’auteur Louis Hémon s’est inspiré du village de Péribonka et de ses habitants pour son désormais célèbre roman, des centaines de milliers de visiteurs viennent découvrir ces lieux mythiques.
Vous pouvez également «marchez sur les traces» de l’auteur en visitant la Maison Samuel-Bédard, où il a séjourné pendant six mois.


                                  
                                              La sculpture devant le musée qui a été quelque
                                                                    peu contreversée: Sculpture Femme et Terre de Ronald Thibert 
                                      (communément appelée L'Hymen à Maria)
















Auberge Ile du Repos


Dans un cadre naturel et fascinant, l’Auberge Île-du-Repos vous offre hébergement, restauration et spectacles. Reconnue pour la qualité de sa programmation d’artistes québécois et internationaux, l’Auberge Île-du-Repos est la seule auberge au Canada située sur une île privée, face au parc national de la Pointe-Taillon. Profitez du panorama exceptionnel! Venez découvrir le chalet familial ou faites votre choix entre une chambre privée, partiellement privée ou partagée (dortoir). La salle de spectacle compte 130 places pour des artistes de renom et de la relève. Le restaurant est ouvert du 22 juin au 3 septembre.



Véloroute des Bleuets

Un circuit cyclable de 256km qui ceinture le majestueux lac Saint-Jean. Le circuit est aussi relié à Saguenay par la Route verte.




Église Saint-Édouard



Cette église magnifique est classée monument historique depuis quelques années. Elle a été construite en 1948.


http://grandquebec.com/villes-quebec/peribonka/ et plus…



En complément, sur le Blogue des Bleuets :
« La traversée internationale du Lac St-Jean à la nage »
http://lesbleuetsdulacst-jeanqc.blogspot.ca/2011/08/la-traversee-internationale-du-lac.html

« Parc national de la Pointe Taillon »




Bonne visite virtuelle au Lac Saint-Jean!









vendredi 25 mai 2012

Grands prix du tourisme 2012 * Saguenay / Lac St-Jean


 Félicitations aux récipiendaires!!!!     
 

 Parmi les grands gagnants du Lac St-Jean, vous retrouverez :

Dans la catégorie Agrotourisme et produits régionaux

*      La Fromagerie Médard de St-Gédéon : 



Dans la catégorie  Attractions touristiques - Moins de 25 000 visiteurs



*      Parc thématique l’Odyssée des Bâtisseurs à Alma : 

             http://www.odysseedesbatisseurs.com/ 



    



*  Mention spéciale du Jury :   La route des Mille et Une Histoires

photo F.Doucet





     

 Dans la catégorie Attractions touristiques -  25 000 à  100 000 visiteurs

*      Village Historique de Val Jalbert :  

       http://www.valjalbert.com/  





                                



                                    Dans la catégorie 100 000 visiteurs et plus

*      Zoo Sauvage de Saint-Félicien


Dans la catégorie Sites et destinations de plein air, sport et loisir

*      Camping municipal de Péribonka : 






Source :






Sur le blogue des Bleuets du Lac Saint-Jean, vous retrouverez des publications sur la plupart de ces gagnants :

Ø Fromagerie Médard :
                 Publication du 14 août 2011 (La Route des fromages)

Ø L’Odyssée des Bâtisseurs publication à venir

Ø La Route des Mille et Une Histoires :

Publication du 7 mai 2012 (La route des mille et une histoires)


Ø Village Historique de Val Jalbert :

Publication 23 août 2011 (Val Jalbert, le village fantôme)


Ø Zoo Sauvage de Saint-Félicien :

 Publication 21 sept. 2011 (Le Zoo sauvage de St-Félicien)
                Publication 9 nov. 2011 (Des nouveaux pensionnaires au..)
Publication 12 nov. 2011 (Un Zoo ensorcelé pour Halloween)
Publication 12 nov. 2011 (Les oursons blancs quitteront…)
Publication 8 déc. 2011 (Un Zoo l’hiver….)
Publication 27 janv 2012(….on a souligné la fête de l’ours...)
Publication 30 janv. 2012 (Jour de la mouffette au Zoo….)
Publication 13 fév.  2012 (Au Zoo….l’opération St-Valentin)

Ø Camping municipal de Péribonka = publication  plus récente : 27 mai 2012)

Bonne lecture!           

À bientôt!

Merci de laisser vos commentaires, questions et réaction ici bas.      

mercredi 23 mai 2012

Dolbeau-Mistassini, la capitale mondiale du bleuet





Dolbeau-Mistassini



** Le bleuet du Lac Saint-Jean est le meilleur et le plus savoureux qui soit.**


La ville de Dolbeau-Mistassini;
Formée en 1997 par la fusion des anciennes villes de Dolbeau et de Mistassini, sa population oscille autour de 15 000 habitants.
Les citoyens de Dolbeau-Mistassini sont des Dolmissois et des Dolmissoises.


Dolbeau-Mistassini offre sur son territoire trois rivières : Mistassibi, Mistassini et Aux Rats. De plus, la ville donne accès au lac Saint-Jean bordé de plages sablonneuses sur plusieurs kilomètres.
Dolbeau-Mistassini / photo Dave Turcotte
La ville de Dolbeau-Mistassini permet également de séjourner aux abords du lac Saint-Jean dans un de ses chalets du Centre touristique Vauvert ainsi que dans son tout nouveau terrain de camping situé à Vauvert en plus de celui déjà existant dans le secteur Mistassini (Le Camping des Chutes).
Vidéo   Dolbeau-Mistassini

Quelques ATTRAITS :

Camping Vauvert 
Plage du Camping Vauvert

Camping des Chutes
Location de chalets à Vauvert

Centre touristique Vauvert  
Salle de Spectacle / photo D. Turcotte
Hotel de Ville secteur Dolbeau
La Route des Mille et Une Histoires......des photos de Francis Doucet.Publication sur ce blogue: 7 mai 2012. 
    Les Bleuets enrobés de chocolat des Pères Trappistes...quel délice!!!


Who-Who mascotte festival Western













FESTIVALS   et   ÉVÈNEMENTS :  

Festival du Bleuet  et  Festival Western

  • Festival de contes et légendes du Saguenay-Lac-St-Jean
  • Compétition des pompiers
  • Tournoi d'improvisation LE BOL D'OR
  • Pont pour les Cyclistes 

  • Festineige


     

  
 La petite histoire de Mistassini :

Mistassini, emprunté au lac Mistassini, vient des mots cris mishta, «grand» ou «gros», et assini, «rocher» ; il réfère à un gros bloc rocheux, objet de vénération chez les Amérindiens et occupe le lit à la décharge du lac.
1884  François Gaudreault , venu de Baie-Saint-Paul, s'installe sur la rive de la rivière Mistassibi.
1892  Cession par le gouvernement du Québec d'un terrain de 2 025 hectares situé entre les rivières Mistassini et Mistassibi, et construction d'un prieuré par les trappistes de Oka, au confluent de ces deux rivières. Arrivée des premiers Trappistes.
Presque tous les établissements des Pères ont eu un impact majeur sur les personnes de l’époque et sur les paroisses environnantes. Tous les colons se dirigent vers les Trappistes pour obtenir des marchandises, des aliments, des vêtements et un service spirituel. Puis, les entreprises et commerces de la communauté donnent du travail à la population.
C’est en 1934 que l’appellation «Village des Pères» devient officielle, désignant toute la partie de la paroisse de Mistassini située entre les deux ponts.
L’érection civile de la municipalité est décrétée le 26 décembre 1897.
St-Michel de Mistassini devient «Village de Mistassini» en 1931. Ce n’est qu’en 1948 que Mistassini devient ville avec Eugène Sasseville comme maire.
En août 1961 se déroule la première édition du festival du Bleuet, toujours existant aujourd’hui. L’objectif de ces festivités mettant en valeur le bleuet, vise à accroître le sentiment d’appartenance typiquement jeannois à ce fruit tout comme à développer des initiatives touristiques et économiques.
En 1976, la scierie Murdock-Domtar s’implante.
En 1980, les Trappistes déménagent en dehors de la ville, en direction de St-Eugène.
Le secteur de Mistassini est résidentiel, mais se caractérise surtout par son industrie forestière et touristique. La fête du petit fruit bleu régional lui vaut d’être dénommé la «cité du bleuet».

Des citoyens de Mistassini bien accueillants



Sur le boulevard des Pères (remarquez le bleuet sur le cornet)


Église Ste Thérèse d'Avila / Centre ville Dolbeau
La petite histoire de Dolbeau :
1925 :   Wallberg et John Stadler, un autre ingénieur, se rendent visiter ce qui deviendra Dolbeau.
Les deux hommes voient dans ce site un grand potentiel hydroélectrique et forestier.
 Quant à Dolbeau, cette ville est fondée en 1926, avec l’ouverture de l’usine de Dolbeau après l’achat des concessions forestières par la Leaside Engineering Compagnie. Le nom Dolbeau rappelle le récollet Jean d’Olbeau, premier curé de la ville de Québec.
1928 : Arrivé du chemin de fer
Le 8 juillet 1953, c’est la première pelletée de terre sur le site de l’hôpital, dont la bénédiction aura lieu le 25 octobre 1955 sous le nom de l’Hôtel-Dieu Sacré-Cœur et, tenue par les Hospitalières de la Miséricorde de Jésus.
En 1956, c’est la construction de l’aéroport en direction de Saint-Méthode et l’année suivante, Dolbeau assiste à l’arrivée des Carmélites sur son territoire.
Boulevard Wallberg  (Archives)
1985 : la ville de Dolbeau est l’hôte des Jeux du Québec
En 1989, c’est le début des travaux de construction du mail devant recouvrir une partie du boulevard Wallberg.  Le tout sera complété à l’automne 1990.
En août 2010, AbitibiBowater a annoncé  à ses travailleurs qu'elle ferme de façon permanente ses usines de Dolbeau-Mistassini et de Gatineau, dont les activités étaient interrompues depuis plusieurs mois. Les activités à la papeterie de Dolbeau-Mistassini étaient interrompues depuis le 20 juin 2009. L'usine employait près de 250 personnes.

9 mai 2012 : rumeur d’une probable réouverture de   la papeterie de Dolbeau-Mistassini de Produits forestiers Résolu (anciennement AbitibiBowater).   ……. à suivre…..
Capitale mondiale du Bleuet
Finalement, le 14 septembre 1997 naît une nouvelle entité municipale de 15 000 âmes : Dolbeau-Mistassini.
Souvenons-nous......
Le Staff








Aussi disponible sur le blogue des Bleuets:
Résolu Dolbeau-Mistassini; Réouverture de la papetière.

Le bon chocolat des Pères Trappistes :
http://lesbleuetsdulacst-jeanqc.blogspot.ca/2012/03/le-bon-chocolat-des-peres-trappistes.html

Le drapeau du Lac St-Jean symbole de la capitale mondiale du bleuet sauvage:

http://lesbleuetsdulacst-jeanqc.blogspot.ca/2014/01/le-drapeau-du-lac-st-jean-symbole-de-la.html