mardi 30 octobre 2012

La Caravane au Québec (TV5) s’arrête au Lac Saint-Jean



À l’émission télé,  Ma Caravane au Québec, on visite la région du Lac Saint-Jean.  Voici des détails concernant  l’émission télévisuelle diffusée sur TV5 :

Le comédien Vincent Graton et Pierre-Alexandre Fortin entreprennent un « road trip » complètement fou à travers la Belle Province. Le duo nous convie chaque semaine à passer 24 heures dans la vie d'un petit coin de pays, quelque part au Québec.  
Attardons-nous sur l'épisode où l'équipe fait escale au Lac Saint-Jean.

 La première diffusion: 29 octobre 2012 et vous pouvez consulter la liste des rediffusions.
Pour en savoir plus et voir l'épisode intégral, cliquez  http://macaravane.tv5.ca/escales/lac_st_jean_26/  



lundi 29 octobre 2012

La maison en bas d’la côte de St-Eugène d’Argentenay souligne l'Halloween!

Dans le cadre de l’Halloween, la Maison en bas d'la côte a donné des ‘frissons’…et ‘amassé des dons pour deux organismes’, le 26 octobre 2012. 
Chapeau aux organisateurs!

Pour la fête de Halloween, une atmosphère de peur, d'épouvante et spectaculaire est aménagé à la maison en bas d'la côte à St-Eugène. Les dons amassés lors de cette soirée sont versés pour des causes qui tiennent à cœur des propriétaires.

Une visite de votre part, en vaut le détour, vous ne le regretterez pas! (Adresse: 607-609, Principale à St-Eugène)
Source   http://www.municipalites-du-quebec.org/municipalites/st-eugene-argentenay/attraits-touristiques.php 






Qu’est-ce que la maison en bas de la côte?
‘La maison en bas d'la côte’, située à St-Eugène d’Argentenay, est un organisme à but non lucratif qui organise un évènement durant la période de l'halloween pour recueillir des dons remis à  diverses causes choisies par le public...
Mission
Aider d'autres organismes tout en s'amusant et divertir la population tout en soulignant le fait que notre activité est irréelle tandis que la maladie est très réelle.
Extrait de :    



Château d'épouvante à Saint-Eugène-d'Argentenay



 Le 24 octobre 2012  | ldarackian@rncmedia.ca






L'Halloween ne rime pas seulement avec citrouilles, farfadets, p'tits monstres et sorcières.

La Maison en bas d'la côte de Saint-Eugène-d'Argentenay, pour une 3 édition, donne rendez-vous aux amateurs de sensations fortes, vendredi, entre 18h30 et minuit, et même au-delà tant qu'il y aura des gens. L'objectif est fixé à 2 000 visiteurs.

Le château d'épouvante est arrivé à maturité avec ses nombreux gadgets électroniques et ses effets spéciaux saisissants. En entrevue sur nos ondes, Martin Ouellet affirme que son frère Dany et lui ont ajouté pour 5 000 $ de nouveauté cette année.

La visite du château d'épouvante dure une vingtaine de minutes, mais ce sont des moments vraiment intenses. Elle s'adresse à un public averti.

L'entrée est gratuite, mais il est possible de faire des dons. Ceux-ci seront remis à la ``Maison Colombe-Veilleux`` et à ``l'Association des  Pompiers Auxiliaires Jeannois``.


La "Maison en bas d’la côte" qui fait peur
SAINT-EUGÈNE-D'ARGENTENAY –
S’il y a un endroit où il faudra être pour la fête de l’Halloween, c’est bien à Saint-Eugène-d’Argentenay alors que la "Maison en bas d’la côte" en mettra plein la vue en émotions fortes aux mille personnes et plus qui sont attendues le vendredi 26 octobre en soirée.
Martin et Dany Ouellet, deux frères, sont des passionnés de tout ce qui gravite autour de l’Halloween, de l’horreur, des déguisements, des décors extravagants. Tous les deux se complètent parfaitement dans leur tâche d’offrir aux visiteurs une aventure halloweenesque mémorable. Dany est un patenteux dans l’âme. Il est le spécialiste dans les gadgets électroniques et les effets spéciaux. Il doit faire preuve d’imagination et de débrouillardise afin de faire passer une idée originale à sa concrétisation. Martin, lui, sa force est dans les décors et il se donne à fond.
Le duo travaille depuis mai à la préparation de l’Halloween 2012. Il faut dire que c’est une année transitoire avec la transformation de plusieurs unités en modules mobiles, plus faciles à déplacer. Les deux ont un emploi à temps complet et utilisent leurs heures libres pour les préparatifs.
Une équipe de 40 bénévoles s’activent le soir de l’Halloween, prenant la peau de divers personnages tous plus terrifiants les uns que les autres, se chargeant d’activer les divers mécanismes d’animation, en servant de guides ou encore en animant la foule qui fait la file, attendant son tour pour pénétrer dans cette mystérieuse maison, que dis-je, château avec pièces et couloirs, tunnels et monstres, etc.
Deux bonnes causes          
« Lorsqu’on a commencé ça, c’était juste pour le fun. Mais on s’est pris nous-mêmes au jeu, créant toujours de nouveaux modules, ajoutant des personnages et effets spéciaux. Les commentaires des gens sont tellement enthousiastes, c’est notre récompense », dit Martin Ouellet.
Surtout que les deux frères distribuent la totalité des dons et des recettes du brunch le dimanche suivant au Motel Chute des Pères. L’an dernier, la Maison en bas d’la côte a remis une somme de 4 800$ à l’organisme Sclérose en plaques. Cette année, les dons seront partagés entre la Maison Colombe-Veilleux et l’Association des pompiers auxiliaires jeannois (APAJ). D’ailleurs, ces pompiers bénévoles assureront la sécurité routière le vendredi soir. Lorsque plus de 1 000 personnes circulent en bordure de la route, devant la "maison de l’horreur", il faut voir à la sécurité de tous.

L’ÉVÉNEMENT   A  ÉTÉ  UN  SUCCÈS  MONSTRE!!!
3500 PERSONNES ONT VISITÉ LA MAISON EN BAS D’LA CÔTE   et
$3,200.00 ONT ÉTÉ REMIS À ‘LA MAISON COLOMBE VEILLEUX’ ET À  ‘L’ASSOCIATION DES POMPIERS AUXILIÈRES JEANNOIS’
Bravo aux organisateurs!!!



2013

Événement :25 octobre 2013 
     Les dons remis au Groupe Espoir.  


2014

Un événement se tiendra vendredi le 31 octobre 2014, de 19hres à 1 hre du matin.
"Pour la fête de Halloween, une atmosphère de peur, d'épouvante et spectaculaire est aménagé à la maison en bas d'la côte à St-Eugène. 
Les dons amassés lors de cette soirée sont versés à la fondation Pénélope Bouchard ainsi qu'aux Pompiers du partage."                                               (Un don minimum de $3.00 par personne sera demandé à l'entrée)



 2015: 


À la Maison en bas d’la côte, à St-Eugène d’Argentenay 



Le 29 octobre 2015: Soirée des Peureux.
Le 30 octobre 2015 : Affronter la peur.
En 2015, l'argent sera remis à la Maison Colombe Veilleux (don volontaire de $3.00 par personne demandé à l'entrée)

Leur page Facebook pour plus d'informations: https://www.facebook.com/lamaisonenbasdlacote?fref=ts

2 novembre 2015

La Maison en bas d'la Côte a reçu 1300 visiteurs lors de l'Halloween 2015.

La somme de  $4501.52 a été remis à deux organismes cette année: $3150 à la maison Colombe Veilleux et un montant de  $675. aux Pompiers du Partage qui redistribueront en cadeaux de Noel aux enfants démunis.

Félicitions aux organisateurs, aux bénévoles ainsi qu'à tous les participants et visiteurs d'ici et d'ailleurs!


Mise à Jour 2016

Date de l’événement : 28 octobre 2016
Prix d’entrée : $3.00 minimum par personne

Les dons seront remis :
Au petit Gabriel Doré, atteint de leucémie (Cause principale)
et
Aux Pompiers de Partage (Cause secondaire)









http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean




mardi 23 octobre 2012

Les Grands Frissons …au Zoo Sauvage de St-Félicien

 







     
Venez fêter l’Halloween au Zoo Sauvage le samedi 27 et le
dimanche 28 octobre 2012 de 9 hres à 17 hres.  Pour
l’occasion,  vous rencontrerez sur notre site ensorcelé,
des personnages tous plus bizarres les uns des autres qui
vous lanceront des défis farfelus.  Saurez-vous les
relever?
(Activité comprise dans le prix d’entrée)
Extrait de :    http://www.zoosauvage.org/donnees/fichiers/1/un_zoo_autrement_2012.pdf



  Aussi disponibles sur le blogue des Bleuets, les billets suivants:
http://lesbleuetsdulacst-jeanqc.blogspot.ca/2012/01/au-zoo-sauvage-de-st-felicien-on.html  

mercredi 17 octobre 2012

Une invasion de Lutins de Noël à surveiller dans les prochaines semaines....





Des petites créatures espiègles seront bientôt parmi nous....


 Tout sur la "capture des lutins" 

(même la recette de galettes):



Aussi disponible sur le blogue des Bleuets du Lac Saint-Jean:

La Chasse aux lutins de Noël










 
Mon opinion  sur la "magie des lutins":

Pour que s’effectue la magie qui entoure ‘les lutins de Noël’, la participation et la complicité des parents est nécessaire.  À mon avis,  le fait de  lire la légende aux enfants, d’aider à sa réalisation  sont des occasions de plus  de partager de bons moments avec les tout petits.  Cette aventure contribue  à entretenir leur imaginaire et peut être aussi à développer certains traits de leur personnalité.
Les joyeux lutins ont des points communs avec certains enfants….ils aiment les sucreries, ils aiment s’amuser et jouer des tours… 
La capture d’un lutin de Noël  réussie, l’enfant devra s’occuper de son lutin et en prendre soin tout en sachant que celui-ci retournera aider le Père Noël dans la nuit du 24 au 25 décembre.  Le lutin aura un rôle à jouer, plus ou moins important dans le quotidien de l’enfant….il sera peut être un confident, un ami, un complice, une responsabilité…. Chose certaine, le lutin ne fait pas de promesse, ne donne pas de cadeau, il est là et l’enfant lui donne l’importance qu’il veut bien.
Cette aventure permet aux parents de faire une pause à l’intérieur de leur horaire souvent surchargé et de leurs préoccupations pour passer un peu plus de temps avec leurs enfants.
Les parents qui veulent se procurer un lutin peuvent le faire dans les commerces qui ont un département  de décorations de Noël et dans certains magasins de jouets.       
Ni la grosseur ni le prix n’ont une importance, tout ce que ça prend c’est un lutin…. Si quelqu’un veut en fabriquer, c’est aussi une bonne alternative. 

Pour ce qui est du piège, un sac et un petit bâton suffisent. En plus, le matériel pourra servir dans les années subséquentes et aussi à d’autres enfants.
Personnellement, je trouve que cette activité est une belle folie dans notre monde qui n’est pas toujours idéal, mais personne n’est obligé de partager mon opinion.

La Jeannoise




Voici une vidéo montrant ce qu'ont fait 2 lutins, pendant la nuit, 
lorsque tout le monde semblait dormir:

VIDÉO / Shutt!...il ne faut surtout pas dire aux lutins qu'ils
ont été vu en pleine action....que ça reste entre nous.



 

Étant donné que plusieurs lecteurs recherchent la recette de galettes pour attirer les lutins, voici la recette qui vient des gens de chez BMR à Métabetchouan/Lac à la Croix :

Recette
Galettes préférées des lutins
 Préchauffer le four à 350 F
Ingrédients
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude
1 c. à soupe de lait
1 tasse de cassonade
1 œuf
1/2 tasse de beurre
1 tasse de pépites de chocolat
1 3/4 tasse de farine tout usage

Beurrer une plaque à biscuit.
Dissoudre le bicarbonate de soude dans le lait.
Dans un bol, mélanger la cassonade,l’œuf et le beurre.
Ajouter les pépites de chocolat et le mélange de lait
et de bicarbonate de soude. Bien mélanger.
Incorporer la farine pour obtenir une pâte ferme.
Déposer à la cuillère sur la plaque à biscuit
Faire cuire environ 10 à 15 minutes
Source: recette BMR (http://www.bmr.co/fr/site/generale/recette-de-biscuits.html





          Mise à jour 2012
Voici une nouvelle de dernière heure :







Hopital de Chicoutimi
Des Lutins Envahissent la pédiatrie
Première publication 6 décembre 2012
Par Thomas Plourde | Agence QMI
Les enfants malades du département de pédiatrie de l'hôpital de Chicoutimi se sont mis à la capture de lutins avec leurs éducatrices et leurs parents.
La présence de ces lutins permet d'égayer leurs journées et de partager la magie de Noël, selon l'éducatrice au département de pédiatrie, Linda Côté.
«On commence par leur raconter l'histoire des lutins, puis on met un piège avec des bonbons et on les laisse partir avec leur lutin après leur départ de l'hôpital.»
«Ça amplifie la magie. Les enfants parlent juste de ça», ajoute-t-elle.
photo agence QMI
La jeune Ayla, que nous avons visitée avec son lutin, en est la preuve vivante. «Quand j'arrive le matin,  j'ai encore mon manteau sur le dos et Ayla est déjà en train de me raconter les mauvais coups que son lutin a fait cette nuit-là», souligne son éducatrice.
Si les éducatrices s'assurent d'avoir l'accord des parents, personne n'a encore refusé d'y participer. «On demande aux parents, surtout parce qu'ils doivent participer aussi pour leur enfant, mais on n'a pas eu de refus. En fait, je dirais que les parents s'amusent autant que les enfants».
Tous les enfants qui fréquentent le département de pédiatrie n'ont toutefois pas pu recevoir leur lutin, puisque le tout demande une certaine préparation.
«Ce n'est pas comme à la maison, on a moins de temps, alors on le fait seulement avec les enfants qui demeurent ici plusieurs jours, parce que le scénario et la capture demandent du temps que les enfants qui visitent seulement n'ont pas», explique l'éducatrice Linda Lavoie.
Les lutins en question ont été fournis par l'entreprise BMR dans le cadre d'un don fait aux enfants du département de pédiatrie.




http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean