mardi 22 avril 2014

La ouananiche




"Le Saguenay―Lac-Saint-Jean n’est pas seulement réputé pour ses bleuets et ses tourtières. Un poisson fait aussi sa fierté et en est son emblème depuis 1988!  Sa présence a même valu à cette région le surnom de… « royaume de la ouananiche »."

(extrait de  http://pleinderessources.gouv.qc.ca/chronique/capsule/pleins-feux-sur-peche-ouananiche-55.html )


  La ouananiche (Salmo salar) est la forme cantonnée en eau douce du saumon atlantique; la ouananiche demeure en lac, alors que le saumon atlantique migre en mer pour une partie de son cycle vital. Outre cette différence, la ouananiche et le saumon atlantique sont la même espèce.

Reproduction
La période de reproduction (montaison) est à l'automne en octobre et novembre[]. Comme son cousin anadrome, la ouananiche remonte la rivière où elle est née pour se reproduire. Les jeunes habitent la rivière pour une période de deux à sept ans[].

La Pêche
Cette espèce a été ensemencée dans de nombreux plans d'eau où elle s'est bien établie (au Canada, aux États-Unis, mais aussi dans le nord de l'Europe). Elle est très recherchée par les pêcheurs sportifs pour ses combats et sauts spectaculaires, mais aussi pour sa chair savoureuse. Elle peut être capturée à la traîne et à la mouche. La meilleure saison pour la pêche à la ouananiche est au mois de mai et début juin. Depuis peu, dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean, on retrouve de la Ouananiche d'élevage vivante (en vivoir) en vente dans les supermarchés.

Alimentation
Cette espèce se nourrit principalement de poissons fourrages pélagiques comme l'éperlan de lac

Source :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Ouananiche


Forme du corps : Corps allongé et fusiforme, légèrement comprimé latéralement.
Taille moyenne : Généralement plus petit (en moyenne 0,9 à 1,8 kg) que le saumon atlantique anadrome.
Coloration : Taches sombres sur fond pâle. Dos brun, vert ou bleu avec gros points noirs; flancs argentés; nageoire dorsale avec gros points noirs; nageoire caudale rarement tachetée de points noirs.
En période de fraie : coloration bronzée ou brun foncé; mâles avec points rouges sur les flancs.
Après la fraie : coloration foncée (saumon noir).
Traits externes caractéristiques : Grande bouche avec fortes dents; crochet prononcé à l'avant de la mâchoire inférieure des mâles en fraie; écailles grosses et très visibles; nageoire adipeuse loin derrière la nageoire dorsale; nageoires dorsale et pelviennes au centre de la longueur du corps; nageoire caudale remarquablement fourchue chez les jeunes, légèrement chez les adultes.
Comment différencier les ombles, des truites et des saumons :
Ombles : taches pâles sur fond sombre.
Truites et saumons : taches sombres sur fond pâle.
Comment différencier la truite arc-en-ciel, la truite brune, le saumon atlantique et la ouananiche :
  • nageoire caudale avec rangées régulières de taches noires;
  • nageoire caudale carrée ou légèrement fourchue;
  • nageoire adipeuse avec bordure noire et quelques taches noires.
La truite brune a :
  • nageoire caudale avec taches foncées occasionnelles et peu définies, jamais en rangée régulières;
  • nageoire caudale carrée (légèrement fourchue chez les jeunes);
  • taches foncées sur la nageoire adipeuse.
Le saumon atlantique et la ouananiche ont* :
  • nageoire caudale rarement tachetée de points noirs;
  • nageoire caudale remarquablement fourchue chez les jeunes, légèrement chez les adultes;
  • absence de taches sur la nageoire adipeuse
Habitat
Grands lacs aux eaux froides, claires avec affluents à fond de gravier (fraie). En été, utilise les eaux profondes plus froides des lacs, plus en surface le reste de l'année.

Alimentation
La ouananiche se nourrit de poissons, principalement d'éperlan arc-en-ciel. Les jeunes s'alimentent surtout d'insectes. En rivière lors de la fraie jusqu'à leur retour en lac, les adultes cessent de s'alimenter, sauf de quelques insectes capturés en surface.

Reproduction
Saison : Automne, octobre ou novembre.
Type de frayère : Eau peu profonde à courant rapide et à fond de gravier. Rivières tributaires des lacs habités le reste de l'année.
Mode : En début d'été, la ouananiche remonte vers sa rivière natale, un affluent du lac où elle vit. La femelle choisit un site et creuse un ou plusieurs nids. Elle dépose entre 1 500 à 1 800 oeufs (5 à 7 mm de diamètre) par kilo de son poids et les recouvre de gravier. Les oeufs éclosent en mai et les alevins émergent du gravier en juin. Les adultes ne protègent pas le nid, ni les alevins. Les jeunes habitent la rivière de 2 à 7 ans, jusqu'à une taille de 12 à 18 cm, puis migrent vers le lac au printemps. Généralement, la ouananiche survie à la fraie et se reproduit plusieurs saisons, mais pas nécessairement à chaque année. Après la fraie, les adultes (saumons noirs) retournent vers le lac ou hivernent dans de grandes fosses de la rivière et redescendent au printemps.




VIDÉO 


Pêche sportive à la Ouananiche

Statistiques de pêche à la ouananiche en journée au lac Saint-Jean :


Crédit photo Sagamie.org


Seul producteur piscicole actif dans la région du Saguenay/Lac St-Jean :
Salmotherm  inc   établie depuis 1988, est situé à l’entrée suc de la ville de St-Félicien.
Leur site internet :   http://www.salmotherm.ca/




                          Également publié sur le BLOGUE des Bleuets:
(liens cliquables)


                         







http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.