dimanche 1 juin 2014

La pêche au doré

Crédit photo: Yves Ouellet / Martin Pêcheur et
son superbe doré.

La pêche est une activité populaire au lac Saint-Jean et tout particulièrement celle au doré et à la ouananiche.

L’ouverture de la pêche sportive dans l’AFC (Aire faunique communautaire) du Lac Saint-Jean a eu lieu le vendredi 23 mai dernier.




VIDÉO Expédition Faune - Pêche au doré Lac St-Jean 2011

« Le lac Saint-Jean est le troisième plus grand lac du Québec  (44,378 km par 24,247 km soit 1 076,03 km2) après le lac Mistassini et le lac à l'Eau Claire. À titre de comparaison, le lac Saint-Jean est aussi large que le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Tadoussac.
Il était appelé Piékouakami (lac peu profond ou lac plat) par les montagnais qui se rassemblaient sur ses berges pour y passer la saison chaude. La pêche sportive génère une activité économique importante dans la région. »



La Fête de la pêche 2014 se tiendra les 6, 7 et 8 juin. À cette occasion, tout résident du Québec peut pêcher sans permis de pêche et sans autorisation de pêcher de la CLAP(Corporation L’Activité Pêche au Lac-Saint-Jean ), pendant les périodes de pêche prévues selon les espèces et aux endroits où la pêche est autorisée.
Pour obtenir des informations sur les sites, la réglementation, les permis, vous devez vous adresser à La Corporation L’Activité Pêche au Lac-Saint-Jean  (CLAP), corporation publique sans but lucratif mise sur pied en 1996 qui gère la pêche sportive en saison estivale dans l’aire faunique communautaire (AFC) du lac Saint-Jean.
Adresse postale
68, rue Savard
Dolbeau-Mistassini (Québec) G8L 4R3
Téléphone : 418-276-2527
Sans frais: 1-888-866-2527
Télécopieur : (418)-276-8727

Si vous apportez votre embarcation personnelle, il est possible de se mettre à l'eau à plusieurs endroits du Lac Saint-Jean. La plupart des municipalités ont une mise à l'eau gratuite.

 
Le doré jaune est une espèce de poisson qui est beaucoup pêchée par les amateurs de pêche sportive.  Cette espèce se pêche souvent le soir ou à l'aube.


Quelques extraits de:    http://blog.saguenaylacsaintjean.ca/2011/06/13/la-peche-au-lac-saint-jean-c%E2%80%99est-geant/    +  extrait de wikipedia  et  +



Le Doré Jaune
 
IDENTIFICATION du doré jaune

Forme du corps : Corps allongé, légèrement comprimé latéralement.
Taille moyenne : 30 à 50 cm (0,5 à 1,5 kg).
Coloration : Très variable selon l’habitat, marques plus pâles en eau turbide et plus vives en eau claire. Corps brun olive, jaune ou même gris et bleu; petites taches dorées sur les écailles des flancs; marbrures diffuses sur la première nageoire dorsale et grande tache noire à son extrémité postérieure; taches minuscules en rangées assez régulières sur la deuxième nageoire dorsale et sur la caudale; tache blanche sur le bout du lobe inférieur de la nageoire caudale; yeux argentés dus à la réflexion de la lumière sur la couche de pigments sensibles qui les recouvre.
Traits externes caractéristiques : Gros yeux; joues lisses et presque dépourvues d’écailles; dents nombreuses et aiguës; deux nageoires dorsales distinctes, la première épineuse (12 à 16 épines), la deuxième à rayons mous; deux épines sur la nageoire anale; au moins une épine courte et acérée au bout de l’opercule.

Comment différencier le doré noir du doré jaune :
Le 
doré noir a :
·         corps plus allongé et plus cylindrique;
·         taille plus petite (20 à 30 cm en moyenne);
·         taches noires sur la première nageoire dorsale;
·         joue avec écailles rugueuses.

HABITAT
Eau fraîche (13 à 21oC), peu profonde (moins de 15 m) et turbide. Abondant dans les grands lacs et les grandes rivières, aussi présent dans de plus petits lacs, réservoirs et rivières à courant moyen.
Le doré jaune est plus adaptable pour son habitat que le doré noir et est plus abondant et plus répandu que celui-ci.

ALIMENTATION
Le doré jaune se nourrit principalement de poissons. Il est peut sélectif et s’alimente selon la disponibilité des proies. Cependant, la perchaude et le malachigan sont très importants dans sa diète, lorsque présents. Le cannibalisme est aussi possible. Il mange également insectes, sangsues, écrevisses, limaces, petites couleuvres et salamandres, grenouilles et petits mammifères. En eau turbide, le doré jaune s’alimente tout au long de la journée. Par contre en eau plus claire, étant donné la grande sensibilité de ses yeux à la lumière du jour, il se nourrit en zone peu profonde au lever et au coucher du soleil
REPRODUCTION
Saison : Printemps ou début d’été après la fonte des glaces, début avril jusqu’à fin juin.
Type de frayère : Très variable. Eau peu profonde et bien oxygénée avec fond de gravier. Rivières, pieds des chutes, hauts-fonds et berges des lacs exposés aux vents.



Autres billets publiés sur le BLOGUE des Bleuets: 
(liens cliquables)

 La ouananiche











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.