lundi 4 janvier 2016

CHAMBORD ou "Chambord - Boucane " ou "Chambord les sables"

 

Poursuivons notre 
Tour du Lac 
et  faisons un arrêt à Chambord.









Chambord située au carrefour des routes 155 et 169, est aussi accessible par le chemin de fer. Le village historique deVal-Jalbert est sa principale attraction touristique.   
Source  Wikipedia


Gentilé : Chambordais, aise
Population en 2014 :  1820 habitants

Site internet municipalité de Chambord :  http://www.chambord.ca/


Chambord et ses surnoms :
  • ·         Chambord la boucane
  • ·         Chambord les sables
  • ·         Le Royaume de la ouananiche

Chambord est officiellement reconnue dans la région comme le « Royaume de la ouananiche ». Et on y  retrouve à quelques endroits de petites affiches "Chambord, Royaume de la ouananiche." Elle a depuis longtemps été aussi surnommée Chambord boucane (ce qui signifie "fumée" ou "vapeur"), peut-être en raison de la forte activité ferroviaire qui y prenait lieu autrefois.
Les Chambordais reconnaissent entre eux les différentes partie de Chambord, comme le village lui-même, où se concentrent les différents points de services et d'approvisionnement, la Pointe de Chambord, une longue péninsule qui s'avance sur le Lac-Saint-Jean, les Sables (partie ouest du village nommée en référence avec le Rang des Sables), ainsi que les secteurs de la Petite Martine et de La Martine.


On a souligné en 2007, les 150 ans de la municipalité de Chambord.


Hébergement 

En plus des motels, des terrains de camping, des gîtes, des chalets locatifs, des hôtels et auberges, il y a également le Village Historique de Val Jalbert  ainsi que les Chalets Spa Lac St-Jean   qui offrent toutes les commodités pour un séjour agréable. 

 
Plage Camping Blanchet, Chambord

Attraits touristiques

 Chambord possède de nombreux paysages à couper le souffle. Des plages sablonneuses, des montagnes au champs cultivés, laissez vous guider par les rivières Ouiatchouan et Métabetchouan jusqu'au somptueux lac Saint-Jean. 
Le rocher percé de la plage de Chambord - crédit photo Lesieurphoto
Rafting, tyrolienne, sentier pédestre, Véloroutedes Bleuets, navigation, piste de vtt et de motoneige, marina, plage, club de golf des Cèdres, Village Historique Val Jalbert, Chalets & Spa Lac Saint-Jean et le Festival du Cowboy… autant d’attraits et activités sauront capter votre intérêt.
Le Festival du Cowboy est son festival d'été annuel.





Origine, signification et histoire

"Cette municipalité se situe dans une anse lac Saint-Jean, entre les rivières Métabetchouane et Ouiatchouan. 
Chambord demeure un endroit de villégiature et à vocation agricole.

Le chemin de fer a joué à l'origine un rôle capital dans l'évolution du village, jadis dénommé La Pointe-aux-Trembles, car tout le trafic ferroviaire en provenance de Québec à destination de la région passe par Chambord, depuis 1888. La gare locale constituait donc, en quelque sorte, le moteur de son développement. D'ailleurs le surnom Chambord-Boucane, qu'on lui a attribué, rappelle l'époque où les émanations de la locomotive à vapeur emboucanaient les maisons. 

On croit que l'arpenteur Pascal-Horace Dumais (1836-1906), originaire de Saint-Georges-de-Cacouna, qui possédait plusieurs terres à Saint-Louis-de-Métabetchouan, nom de la municipalité de paroisse à l'origine (1873), aurait suggéré l'appellation Chambord pour l'identification bureau de poste ouvert en 1872. Intellectuel curieux, Dumais recevait des journaux de France et il a pu se passionner pour la popularité d'Henri V de Bourbon (1820-1883), comte de Chambord et prétendant au trône de France qui, vers 1870, estimait le moment venu de rétablir la royauté. 

En 1916, la composante toponymique Chambord est intégrée au nom municipal, alors que l'on procédait à sa modification en faveur de Saint-Louis-de-Chambord 
En 1973, intervenait la fusion de la municipalité de la paroisse de Saint-Louis-de-Chambord et de celle du village de Chambord, créée en 1932. 
Surnommé Royaume de la ouananiche en raison de l'abondance de ce poisson dans les eaux qui la baignent, Chambord demeure, grâce à l'hospitalité des Chambordais, un endroit typique imprégné de la mentalité jeannoise."

Source :
 Album-souvenir des fêtes du centenaire de Chambord : 24 juin 1957, Québec, [s. n.], [1957], 
[96 p.]. 
MARCOUX, Caroline. Chambord, à la croisée des chemins, 1857-2007, Cap-Saint-Ignace, Plume d'Oie, 2007, 315 p. 
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.







Également publié sur ce BLOGUE:







2 commentaires:


  1. Le chemin de fer a joué un rôle capital dans l'évolution du village, jadis dénommé à l'origine "La Pointe-aux-Trembles", car tout le trafic ferroviaire en provenance de Québec à destination de la région passait par Chambord, depuis 1888. La gare locale constituait donc, en quelque sorte, le moteur de son développement. D'ailleurs le surnom "Chambord-Boucane", qu'on lui a attribué, rappelle l'époque où les émanations de la locomotive à vapeur emboucanaient les maisons.
    En 1916, la dénomination de "Chambord" était annexée au nom municipal, alors que l’on procédait à la notification de la dénomination de la paroisse "Saint-Louis-de-Chambord" (au lieu de Saint-Louis-de-Métabetchouan), aussi surnommée "Royaume de la ouananiche" en raison de l’abondance de ce poisson dans les eaux qui la baignaient. Ce n’est qu’en 1933 que survient la constitution de la municipalité du village de Chambord par détachement de celle de la paroisse de Saint-Louis-de-Chambord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ces précisions.

      Pour ma part, j'ai ajouté le segment "Origine, signification et histoire" que j'avais omis lors de la publication.

      Salutations!
      La Jeannoise

      Supprimer

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.