vendredi 28 décembre 2018

Le temps des fêtes... d'hier à aujourd'hui


Autrefois, le temps des fêtes était la période comprise 
entre Noël et la fête des Rois (le 6 janvier).




Noël commençait avec la célébration de la messe de minuit puisque c’était plutôt une fête religieuse à cette époque et le Jour de l’An était la fête des cadeaux.


Après la messe de minuit, la famille et les voisins se réunissaient pour réveillonner, s’amuser, raconter des blagues et danser jusqu’au petit matin du 25 décembre.


Sur la table du réveillon, traditionnellement on retrouvait presque toujours une dinde servie avec des accompagnements comme plat principal et on présentait une bûche comme dessert (gâteau roulé qui représentait une bûche de bois).  

Entre Noël et le Jour de l’An, les repas copieux et les soirées se poursuivaient et c’était à "chacun son tour" de recevoir. Dans plusieurs chaumières il y avait deux tables pour les convives, une pour les grands et l’autre pour les enfants.



La veille du Jour de l’An, il y avait la tradition de la Guignolée. Pour ce faire des hommes bénévoles cognaient aux portes de chacune des maisons pour recueillir les dons destinés aux pauvres. Ils profitaient de l’occasion pour échanger leurs vœux pour le nouvel an avec les voisins, souvent certains prenaient "un p’tit coup"  pendant la tournée et chantaient leur refrain de la Guignolée que voici :
«Bonjour, le maître et la maîtresse 
Et tous les gens de la maison,                       
Nous avons fait une promesse 
De v'nir vous voir une fois l'an.

Une fois l'an, ce n'est pas grand'chose
Qu'une petite bouchée pour nos pauvres,
Si vous voulez...
»

Pendant que les hommes faisaient la tournée de la guignolée, les femmes préparaient le traditionnel repas du premier de l’an pour que les tourtières, ragoûts et gâteaux aux fruits etc...  soient  prêts à servir aux invités.

Au Jour de l’An, souvent toute la parenté se rendait chez les grands-parents. Oncles, tantes, cousins et cousines étaient tous réunis pour débuter le nouvel an.

Le matin, l’aîné demandait au père de bénir toute la famille et après on remettait les cadeaux aux enfants et tout le monde se souhaitait la bonne année.  La formule la plus utilisée était : "bonne et heureuse année et le paradis à la fin de tes jours".



Après avoir dégusté de bons repas, on faisait de la place dans la cuisine pour une soirée enjouée avec de la musique, des chansons à répondre, des blagues et de la danse, tout le monde s’amusait jusqu’à épuisement…





Le 6 janvier, la fête des Rois (Épiphanie) clôturait cette période de festivités.  On assistait à la messe le matin et le midi un repas était servi aux convives.  Au Québec la "galette des rois" n’était pas populaire c’était plutôt un gâteau qui était servi comme dessert, un gâteau dans lequel étaient cachés un pois et un haricot qui détermineraient qui serait la Reine et le Roi de la journée.


Autrefois les réceptions du temps des fêtes étaient plutôt très animées puisque les familles comptaient de nombreux enfants et la proximité facilitait les rassemblements de la parenté et des voisins. 

Dans chacune des familles il y avait des variantes, des coutumes un peu différentes mais en général les traditions telles que l’envoie de cartes de souhaits en décembre, le sapin, les cadeaux pour les enfants même si ils étaient modestes, la messe de minuit, les manteaux des invités entassés sur le lit, l’abondance des mets, les invitations pour les repas et les soirées ainsi que  la bénédiction paternelle étaient les coutumes pratiquées par presque tout le monde.

Personnellement j’ai bien connu ce temps là, c’était une période festive qui pouvait durer au-delà d’une quinzaine de jours. 

Je pourrais dire que c’était le bon temps mais sur une note plus positive j’avoue que les nouvelles traditions sont aussi agréables que les anciennes même si elles sont différentes.  




Aujourd’hui nos familles sont plus "éparpillées"  et moins nombreuses, les distances et les exigences dues au travail de chacun compliquent un peu les grands rassemblements familiaux, et on ne connaît pas toujours nos voisins, alors on modifie les coutumes et on rassemble nos proches et nos amis pour célébrer et pour réaliser de belles rencontres énergisantes.


Pour ce qui est de la tradition de la Guignolée, il est réconfortant de voir qu’elle continue année après année, la date diffère mais l’essentiel est que les dons recueillis par les bénévoles sont remis à ceux qui en ont besoin.  


De nouvelles coutumes s’installent  et  on ne peut presque plus résister à l’écoute du "Bye Bye" télévisé à la fin de soirée du 31 décembre, puisqu’il est bien plus agréable de finir l’année en riant qu’en pleurant, que ça soit en bonne compagnie autant que lorsque on est seul.  

Je ne peux témoigner pour les autres, mais voici mon opinion sur le temps des fêtes d'aujourd'hui:
À mes petits enfants, je dis que grand-maman a vécu les temps des fêtes d’autrefois, ces célébrations à grands déploiements semblables à ce que j’ai décrit précédemment, soit les rassemblements de la famille nombreuse, la parenté, des voisins et des amis… les repas copieux et les soirées dansantes dans la cuisine etc… à l’exception de la bénédiction paternelle puisque notre père  ne désirait pas conserver cette tradition pour des raisons qui lui appartenaient.  
Je n’ai que des bons souvenirs de ce temps là. 

Aujourd’hui, de telles festivités sur une période de quinze jours se font plus rares mais nos rencontres du temps des fêtes, telles que nous les vivons présentement,  sont toutes aussi importantes à mes yeux que celles vécues dans mon enfance.  

À chacun d’entasser les petits moments de bonheur dans son coffre à souvenirs!



Alors je vous laisse, sur une note d’humour, en vous souhaitant : 

"Bonne année gros nez, pareillement grandes dents!"     😉




















Également publié sur le BLOGUE des Bleuets du Lac St-Jean:
                             (liens cliquables)

Les traditions changent… des nouveaux rituels s’installent


La fête des Rois ou Épiphanie : 6 janvier







jeudi 27 décembre 2018

27ième édition de "Sapin du bon sens" = un geste vert. / Message de bienvenue


En 2019; 27ième édition de Sapin du bon sens





"Le Saguenay-Lac Saint Jean est le seul endroit au Québec  
où la collecte des arbres de Noël est régionalisée."


La collecte des arbres de Noël est l’occasion de poser un geste vert. 

En donnant une seconde vie à ces arbres, certains d’entre eux serviront à décorer des Villages sur glace de la région pour être déchiquetés par la suite et acheminés à des usines de cogénération telle que celle de Saint-Félicien, d’autres arbres serviront à faire du paillis et du compost. Une partie des  sapins récoltés pourront également  agrémenter le menu de plusieurs animaux du Zoo Sauvage de Saint-Félicien.

Selon Claude Villeneuve, biologiste, cette récupération de sapins contribue à réduire plusieurs tonnes de CO2 dans l’atmosphère.


Bienvenue au nouvel abonné à ce Blogue!

Grand merci à Magella Nadeau pour avoir pris le temps de vous inscrire à ce site et  c’est avec un grand plaisir que je  déroule le tapis rouge pour vous y accueillir.  

Vous pouvez prendre connaissance du contenu de ce blogue à votre convenance et marquer votre réaction suite à la lecture de chacun des billets publiés (en cochant une des trois cases, juste en bas de cette publication) ainsi que laisser vos commentaires si vous le désirez. Ceux-ci se font rares mais sont toujours très appréciés.

Un petit raccourci pratique: Après avoir lu un billet, un seul clique sur la photo de présentation, en haut de la page active (sur la phrase *Le blogue des Bleuets du Lac Saint-Jean*) pour revenir directement aux publications des plus récentes  aux plus anciennes.  Vous remarquerez aussi les divers onglets, en haut de cette même page, pour rejoindre plus facilement certains thèmes.

Bonne fin d’année et mes meilleurs souhaits pour la nouvelle qui s’en vient.

Salutations @+ 

La Jeannoise











mercredi 26 décembre 2018

Désolée.... problèmes techniques temporaires sur ce Blogue




Toutes mes excuses,

Depuis hier, des problèmes techniques avec l’hébergeur empêchent l’affichage des images sur le Blogue des Bleuets.

J’espère bien que ces problèmes se corrigeront dans les plus brefs délais.

Merci de votre compréhension.

La Jeannoise



27 décembre 2018:

Le problème d'affichage des images me semble résolu.  

Grâce à qui?   Certainement pas au soutien de l'hébergeur du blogue qui n'a pas répondu à mes demandes d'aide.
Comme le proverbe que j'ai mis en pratique disant que  "patience et longueur de temps font mieux que force et rage", j'ai réussi à régler le problème.   
Je suis bien contente!!!  =  problème résolu. 
La Jeannoise
👍

mercredi 19 décembre 2018

Un hiver précoce / Message de bienvenue


Après un été chaud et agréable suivi d’un automne particulièrement froid, nous sommes déjà à l’approche du temps des fêtes.
Bientôt ce sera le moment de l’année où  les rayons du soleil toucheront la terre avec l’angle le plus incliné. Le solstice d’hiver qui est la journée la plus courte se produira donc le 21 décembre 2018 à 17.22h, heure du Québec.
(source: http://www.faaq.org/ephemerides/saisons/index.htm)


Même si l’entrée officielle dans la saison hivernale  n’est pas encore arrivée (21 décembre), la pratique  des sports d’hiver est déjà débutée… la neige étant abondante pour le temps de l’année, plusieurs raquetteurs,  skieurs, patineurs,  motoneigistes et autres  sportifs ont  pu débuter leur saison très tôt cette année puisque nous sommes en hiver depuis le 10 novembre dernier et un bon coussin neigeux recouvre le sol. D’ailleurs, les centres plein air et de skis ont déjà débuté leurs activités.



Des photos satellitaires montrent que le 10 décembre dernier, le Lac St-Jean était complètement recouvert de glace…. glace non sécuritaire ni recommandable pour le moment, mais le temps et les fréquentes baisses de température contribuent à sécuriser peu à peu,  notre terrain de jeu. La prudence étant toujours de mise, il faut être très vigilants sur les cours d’eau en ces débuts de saison en attendant de pouvoir emprunter les sentiers balisés.



Si on se fie aux prévisions météorologiques d’Environnement Canada, un important système devrait affecter notre région. Pluie, grésil, verglas, neige et bourrasques de vent devrait nous atteindre à partir de vendredi 21 décembre….  oui… disons que ces intempéries risques d’endommager notre beau décor déjà bien enneigé.  Espérons que cette dépression se traduira en un événement 100% neige.   



D’ici quelques jours nous serons en pleine période de festivités de fin d’année et nous entamerons la nouvelle qu’on espère bonne et heureuse. Le temps passe vite…

Un heureux temps des fêtes à tous!

La Jeannoise







Bienvenue au 204ième abonné à ce Blogue!

Grand merci à  Bizou B  pour avoir pris le temps de vous inscrire à ce site et  c’est avec un grand plaisir que je  déroule le tapis rouge pour vous y accueillir.  

Vous pouvez prendre connaissance du contenu de ce blogue à votre convenance et marquer votre réaction suite à la lecture de chacun des billets publiés (en cochant une des trois cases, juste en bas de cette publication) ainsi que laisser vos commentaires si vous le désirez. Ceux-ci se font rares mais sont toujours très appréciés.

Un petit raccourci pratique: Après avoir lu un billet, un seul clique sur la photo de présentation, en haut de la page active (sur la phrase *Le blogue des Bleuets du Lac Saint-Jean*) pour revenir directement aux publications des plus récentes  aux plus anciennes.  Vous remarquerez aussi les divers onglets, en haut de cette même page, pour rejoindre plus facilement certains thèmes.

Salutations et joyeuses fêtes!  @+ 


La Jeannoise




dimanche 18 novembre 2018

Recettes: Tarte au Sucre / Trottoirs au Sucre






Pour 1 tarte au sucre :

1 ½  tasse  cassonade (bien tassée)
2 c. table farine  blanche tout usage
1 tasse de lait évaporé Carnation non dilué
1 œuf bien battu à la fourchette
Abaisses de pâte pour une tarte de 9 pouces, non cuites.

Mélanger bien le sucre et la farine dans une casserole.   Ajouter le lait Carnation
Cuire pendant environ 5 minutes, à feu très doux en remuant constamment jusqu’à complètement dissout.  Retirer du feu.
Battre un œuf à la fourchette dans un bol.
Ajouter le mélange chaud à l’œuf battu, en remuant constamment avec cuillère de bois.
Verser dans l’abaisse.  Couvrir d'une pâte avec quelques entailles ou avec des lisières de pâtes entrecroisées... au choix.  Badigeonner la pâte avec un peu de lait.
Cuire au four à 400’F pendant 10 min.  +  ensuite à 300’F pendant 30 minutes environ.




Pour tarte aux pacanes, ajouter 1/3 tasse de moitié de pacanes sur le dessus sans mettre de couvercle de pâte.
Cuire au four a 400’F pendant 10 minutes (si assiette tarte pyrex= 375’F)
ensuite baisser le four à 300’F et cuire pendant 30 minutes environ.






Pour trottoirs au Sucre (Sly - slides)

Pour une plaque d’environ 15 X10 ½ pou. avec un rebord.

2 1/3 tasses cassonade (bien tassée)
3 c. table farine blanche tout usage
1 boîte de conserve lait évaporé Carnation non dilué (354ml)
2 œufs bien battus à la fourchette
2  grandes abaisses de pâte à tarte non cuites

Mélanger bien le sucre et la farine dans une casserole.   Ajouter le lait Carnation
Cuire pendant environ 5 minutes, à feu très doux en remuant constamment jusqu’à complètement dissout.  Retirer du feu.
Battre un œuf à la fourchette dans un bol.
Ajouter ce mélange chaud à l’œuf battu, en remuant constamment avec cuillère de bois.
Verser dans l’abaisse.  Couvrir d'une pâte avec quelques entailles ou avec des lisières de pâtes entrecroisées... au choix.  Badigeonner la pâte avec un peu de lait.
Cuire au four à 400’F pendant 10 min.  +  ensuite à 300’F pendant 30 minutes environ.

Refroidir et tailler en carrés.  Se conserve dans un plat hermétique.  (se congèle très bien)





Note: Le lait Carnation est un lait liquide évaporé, en conserve.  D'autres marques offrent aussi des produits semblables.   





► TABLEAUX  DE CONVERSION  POUR LA CUISINE en cliquant ICI






mardi 13 novembre 2018

L’hiver est "vite sur ses patins"! / Message de bienvenue


25 novembre 2016
16 novembre 2017
10 novembre 2018
Voici les dates où s’est installé l’hiver ces dernières années, au nord du Lac Saint-Jean, statistiques non officielles  mais quand même intéressantes, à mon avis. 


 Lorsque j'écris que l’hiver  est "vite sur ses patins" je fais référence à l’expression québécoise qui signifie que l’hiver s’installe très tôt cette année.  
Vous trouverez une explication plus complète de cette expression folklorique, extraite du site internet  http://www.je-parle-quebecois.com/   en cliquant  ICI.

  
Pour un aperçu des activités hivernales qui se pratiquent chez-nous, cliquez:





Bienvenue à la nouvelle abonnée à ce Blogue!


Grand merci à  Karen Walsh pour avoir pris le temps de vous inscrire à ce site et  c’est avec un grand plaisir que je  déroule le tapis rouge pour vous y accueillir.  

Vous pouvez prendre connaissance du contenu de ce blogue à votre convenance et marquer votre réaction suite à la lecture de chacun des billets publiés (en cochant une des trois cases, juste en bas de cette publication) ainsi que laisser vos commentaires si vous le désirez. Ceux-ci se font rares mais sont toujours très appréciés.

Un petit raccourci pratique: Après avoir lu un billet, un seul clique sur la photo de présentation, en haut de la page active (sur la phrase *Le blogue des Bleuets du Lac Saint-Jean*) pour revenir directement aux publications des plus récentes  aux plus anciennes.  Vous remarquerez aussi les divers onglets, en haut de cette même page, pour rejoindre plus facilement certains thèmes.

Salutations @+ 
La Jeannoise