lundi 1 octobre 2012

Le recyclage au Lac Saint-Jean.... de plus en plus de bonnes habitudes


L’Escouade Bleue:
80 % des citoyens respectent la plupart des bonnes pratiques


 
 
La Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean (RMR) dresse un bilan très positif de la première expérience et des résultats recueillis dans le cadre de la l’édition 2012 de l’Escouade Bleue. Ce bilan démontre clairement que quelque 80 % des citoyens du Lac-Saint-Jean respectent la plupart des bonnes pratiques en matière de recyclage. Il reste cependant encore 20 % de gens à sensibiliser et l’on réfléchit déjà sur la forme que pourrait prendre l’Escouade Bleue 2,0, en 2013.
Au cours de la dernière période estivale, entre le 26 juin et le 17 août, les 17 agents de l’Escouade Bleue ont examiné près de 8400 bacs et visité 651 ICI (Industries, Commerces et Institutions) dans les 36 municipalités du Lac-Saint-Jean et de la communauté Montagnaise de Mashtheuiatsh.
En plus des bacs à recyclage résidentiels, les équipes se sont présentées dans divers endroits publics tels que les stationnements d’épicerie, les centres commerciaux et les festivals pour faire de la promotion sur les bonnes pratiques et échanger avec les citoyens.
Au chapitre de la sensibilisation, près de 2500 dépliants ont été distribués et au-delà de 8000 autocollants rappelant les bonnes pratiques ont été apposés dans le couvercle des bacs visités.
Escouade Bleue version 2.0
Alors que les citoyens analysent le bilan de cette première année, la direction de la RMR est actuellement en réflexion tant qu’à l’avenir de l’Escouade Bleue. Très satisfaite de cette première édition, la version 2.0 sera certainement différente de cette année quoi que toujours en lien avec les bonnes pratiques.
« La sensibilisation est primordiale et le travail de l’Escouade cet été nous l’a confirmé. Nous croyons que poursuivre ce projet est essentiel, reste à savoir maintenant quelle forme nous lui donnerons dans l’avenir », commente précise à ce sujet Lucien Boily, président de la RMR.
Des résultats probants
Dans le cadre des activités d’inspection, plusieurs critères étaient à l’étude. Les agents devaient noter leurs observations concernant la quantité de matière, la qualité du recyclage, ainsi que la présence des matières indésirables.
De façon générale, 80 % des bacs visités respectaient la plupart des bonnes pratiques comparativement à 19 % où la présence de matières indésirables était en grande quantité. De ce 80 %, quelque 33 % des bacs contenaient peu d’erreurs et le recyclage y était presque parfait tandis que 48 % des bacs contenaient les erreurs les plus fréquentes. De plus, on constate que 27 % des bacs sont utilisés à pleine capacité mais que seulement 6 % débordent.
« Ces résultats ne sont pas une surprise puisqu’ils sont très représentatifs de la réalité vécue au Centre de tri. Nous avons un taux de rejet à l’heure actuelle qui se situe aux alentours de 20 %. L’Escouade Bleue nous aura donc permis d’intervenir directement auprès des citoyens et avoir ainsi une approche personnalisée », souligne Lucien Boily, président de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean.
Guy Ouellet, directeur général de la RMR, ajoute pour sa part « qu’avec l’Escouade Bleue, progressivement nous pourrons nous attendre à une meilleure compréhension des bonnes pratiques et ainsi diminuer le taux de rejet. Nous savons que personne n’est de mauvaise foi. Les résultats nous permettront de viser les pratiques incomprises et par conséquent de faire des rappels grâce à différentes stratégies de communication. »
La styromousse, l’erreur la plus fréquente!              
Dans les erreurs les plus fréquentes, on retrouve la styromousse et le plastique # 6. Ces matières étaient présentes dans une proportion de 43 %, soit dans près d’un bac sur deux. Souvent dissimulée sous des apparences de plastique, la styromousse est la matière qui confond le plus souvent les consommateurs. Le meilleur exemple est très certainement l’emballage de styromousse bleue utilisé pour la vente des champignons. Pris à tort pour du plastique, on en retrouve en grande quantité dans les bacs. La styromousse porte le # 6.
Les agents ont également dénombré que 39 % des bacs contenaient du recyclage dans un sac et que beaucoup de gens oubliaient de séparer les circulaires de leur emballage. Ces pratiques se retrouvent au chapitre des erreurs puisqu’au Centre de tri, le triage se fait manuellement et les sacs ne sont pas ouverts. Bien que d’ordinaire ces sacs contiennent seulement du recyclage, le risque de contamination est grand. Il est préférable de mettre son recyclage directement dans le bac ou à la rigueur d’utiliser des sacs transparents.
On constate que sur l’ensemble des matières ne devant pas se retrouver dans les bacs, près de 60 % de celles-ci devraient plutôt se retrouver à l’écocentre. Dans ces matières on dénombre les bonbonnes de propane, les canettes aérosols, la vaisselle, les appareils et fils électriques, le plastique rigide, le bois, les résidus verts et les vêtements.
« La sensibilisation est primordiale et le travail de l’Escouade cet été nous l’a confirmé. Nous croyons que poursuivre ce projet est essentiel, reste à savoir maintenant quelle forme nous lui donnerons dans l’avenir » - — Lucien Boily, président de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean
Ces matières sont toutes recyclables mais doivent être apportées aux installations appropriées. On a souligné la présence en grande quantité des sacs de chips et des sacs de nourriture pour animaux. Contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas des matières recyclables (emballage laminé pour lequel il n'existe pas encore de filière de recyclage séparant l'aluminium du plastique).
Ce travail sur le terrain de la part des agents de l’Escouade Bleue a été supporté par une vaste campagne de communication tout au long de l’été. Que ce soit par le biais de la radio, des journaux, de la télévision ou du web, les efforts de sensibilisation étaient renforcés par des messages sur les bonnes pratiques. Cette présence constante était essentielle et a permis à l’Escouade Bleue de jouir d’une grande notoriété et de favoriser le dialogue avec les citoyens.
D’ailleurs, l’expérience vécue par les 17 jeunes aura été très enrichissante pour eux. Ayant été formés pour répondre aux citoyens, la plupart d’entre eux ont beaucoup apprécié l’opportunité que la RMR leur a offert en joignant les rangs de l’Escouade Bleue.
« Nous avons apporté des réponses aux citoyens et nous avons eu un impact positif sur leurs habitudes. Nous avons beaucoup marché, supporté les conditions météorologiques bipolaires du Québec, testé la diverse palette de parfums des bacs bleus, mais somme toute, nous en ressortons en vie, en forme et fiers de notre été », soulignent quelques agents de l’Escouade Bleue.
La RMR tient également à souligner la collaboration avec la Société de gestion environnementale (SGE), organisme environnemental bien implanté à Dolbeau-Mistassini. En effet, l’implication de la SGE tant au niveau de la coordination de l’équipe de la MRC de Maria-Chapdelaine, que dans l’organisation de la présence de l’Escouade à la Traversée Internationale du Lac-Saint-Jean à Roberval et dans le développement des outils de travail aura permis à la RMR de mener à bien le projet.
 


Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com  ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.
 
Source:


http://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre un peu de votre temps pour me faire connaître vos commentaires et vos questions.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.