lundi 30 avril 2012

Au Cégep de Saint-Félicien, la grève est terminée.


(Source: Radio-Canada) Les étudiants du Cégep de Saint-Félicien vont retourner en classe mardi matin, après avoir voté pour la fin de la grève contre la hausse des droits de scolarité. 

Le taux de participation au vote, de 72 %, est l'un des plus importants des neuf assemblées générales tenues depuis le 24 février.

Après un long débat, 315 étudiants ont voté contre la poursuite de la grève. Il y a eu 282 voix pour le maintien du moyen de pression et 19 bulletins de vote ont été rejetés.

La grève, entreprise le 27 février dernier à Saint-Félicien, a duré 39 jours.

L'horaire des cours, le 1er mai, est inchangé. La direction mettra en place les moyens requis pour la modification de l'horaire institutionnel après avoir conclu des ententes avec les syndicats.

Ainsi, dès le 2 mai, chaque bloc de cours serait allongé de 15 minutes. La dernière journée de cours aurait lieu le 19 juin.

Extrait de:  

Agriculture / Suivi: achat massif des terres agricoles au Lac St-Jean


(Source: Radio-Canada) Après avoir fait l'acquisition d'une centaine de lots agricoles au Lac-Saint-Jean, la Banque Nationale et l'investisseur privé Éric Dubé suspendent leurs achats de terres.


Le porte-parole de l'institution financière, Claude Breton, indique que la banque a choisi de conclure les transactions en cours depuis près de 18 mois, mais ne fera plus de nouvelles offres d'achat.

« Il est hors de question d'aller ailleurs si ce n'est pas un modèle gagnant, précise M. Breton. Les gens ont des appréhensions, ce sont des remarques pertinentes et on les entend. »
La Banque Nationale souhaite cultiver les terres dans le but de faire des rendements. Elle espère toutefois que le temps d'arrêt lui permettra de trouver un terrain d'entente satisfaisant pour ses propres intérêts et ceux des producteurs.

 
Au Lac-Saint-Jean, le préfet de la municipalité régionale de comté (MRC) Domaine-du-Roy, Bernard Généreux, croit que l'institution financière a pris une sage décision. « Le temps d'arrêt va nous permettre de voir plus clair et d'être rassurés pour la suite des choses », dit-il.

De son côté, le président de la Fédération de l'Union des producteurs agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, André Fortin, est soulagé de la tournure des événements, même si la banque ne se retire pas complètement du marché.
« Il peut y avoir d'autres organisations, d'autres institutions financières qui viennent dans la région, souligne M. Fortin. C'est important qu'on regarde le contrôle qu'on peut mettre. »

Les producteurs applaudissent aussi la décision de la banque. « Si on veut prendre de l'expansion, on ne sera pas capable de concurrencer une banque, affirme l'un d'eux. Elle nous finance, mais elle achète aussi. C'est problématique. »
« Ça fait monter la valeur des terres, ajoute un autre agriculteur. Ce n'est pas bon pour ceux qui veulent agrandir. Si c'est trop cher, ce ne sera pas achetable. »

Le 17 avril dernier, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Pierre Corbeil, a annoncé la réalisation d'une étude sur l'acquisition des terres agricoles au Québec.


 
Par Radio-Canada le 24 mars, 2013
Le président de l’UPA du Saguenay-Lac-St-Jean salue la volonté de Québec de protéger les terres agricoles
La volonté du gouvernement Marois de considérer le sol agricole québécois comme une ressource naturelle qu'il faut protéger et mettre en valeur réjouit le président régional de l'UPA, Yvon Simard.
Vendredi, le ministre de l'Agriculture François Gendron a présenté, devant 80 représentants du secteur bioalimentaire, les grandes lignes de sa future politique et a entendu les commentaires sur la meilleure façon de la mettre en oeuvre.
Le ministre s'est dit disposé à renforcer les pouvoirs de la Commission de protection du territoire agricole.

Pour le président régional de l'UPA, le milieu agricole ne peut qu'appuyer cette volonté de Québec de protéger les terres:

« Le ministre va s'assurer que les terres demeurent le patrimoine du Québec. Tant et aussi longtemps qu'il va favoriser ça, on va être derrière lui. On ne veut pas que ça serve à la spéculation. On veut que ça serve aux Québécois pour se nourrir », a-t-il affirmé.

Terres agricoles achetées par la Banque Nationale

Yvon Simard s'interroge sur ce que va faire la Banque Nationale avec les 10 000 âcres de terres agricoles qu'elle a achetés au Saguenay-Lac-Saint-Jean en 2011 et 2012.

Il espère que l'institution financière ne laissera pas en friche ces 10 000 âcres de terres. Si c'est le cas, ce sera néfaste pour le milieu rural.

« Dans un mois, on va commencer à penser à semer et on ne sait pas qui va cultiver les terres, s'il y a possibilité de les louer. Ça nous préoccupe. Ces terres-là ne sont pas cultivées cette année. Il y a un impact économique pour la région. C'est du travail dans les champs qui ne se fera pas. C'est du monde qui ne travaillera pas », souligne-t-il.

Le président régional de l'UPA affirme que la Banque nationale ne répond pas aux appels de son organisation depuis quelques semaines.

 
Mise à jour  -  28 avril 2013
Publié le 28 avril 2013
Par Louis Potvin (Le Quotidien)
Acquisition des terres controversées de la Banque Nationale
Charles Sirois, producteur agricole
(Saint-Félicien) L'homme d'affaires originaire de Chicoutimi Charles Sirois se lance dans le domaine de l'agriculture. Avec un associé, ils achètent toutes les terres agricoles appartenant à la Banque Nationale.
En effet, l'entreprise Pangea terres agricoles, propriété de Serge Fortin et Charles Sirois, va s'accaparer environ 5000 acres de superficies de terres appartenant à la Banque Nationale.
Une annonce officielle devrait être faite d'ici quelques semaines. On devrait également nommer qui aura la responsabilité de cultiver les terres.
Au bureau de Télésystem, compagnie appartenant à Charles Sirois, la personne avec qui nous avons parlé n'a pas démenti la nouvelle. « Monsieur Sirois a toujours été intéressé par les investissements agricoles «, s'est-elle contenté de répondre.
Pour preuve, Pangea terres agricoles a acheté le 14 décembre dernier quatorze terres agricoles pour une somme totale de 11,7 M$, dont la plus chère était 1,8 M$. Des terres agricoles situées à Mascouche, l'Épiphanie, l'Assomption et Saint-Sulpice. Ces terres appartenaient à Serge Fortin et Carole Daigle, l'associé de Sirois dans Pangea.
Pangea terres agricoles a été immatriculée le 24 août 2012. Les secteurs d'activités de la compagnie sont la culture du maïs et d'autres grandes cultures comme il est indiqué sur le registre des entreprises.
La compagnie Pangea a la même adresse que Télésystem, soit le 1250 boulevard René Lévesque à Montréal.
Les deux partenaires devraient s'associer avec des producteurs locaux pour cultiver les champs. Ces terres sont situées dans les secteurs de La Doré, Albanel-Normandin ainsi que Saint-Coeur-de-Marie.
Nutrinor
Selon nos informations, Pangea aurait rencontré Nutrinor pour une possible alliance. La responsable des communications à la coopérative, Sonia Tremblay, a affirmé qu'aucune entente n'a été prise avec de possibles acheteurs des terres appartenant à la Banque Nationale et que ce n'était pas la volonté de Nutrinor non plus.
Des agriculteurs avec qui le journaliste de Progrès-Dimanche a parlé pensent que le seul objectif de ces acquéreurs est de faire de la spéculation pour faire montrer le prix des terres et réaliser des profits. Déjà, certains constatent une hausse marquée du prix. Selon Financement agricole Canada, la valeur a augmenté de 19 % au Québec en 2012.
CAQ
Charles Sirois est le cofondateur de la CAQ et a été à la tête de Télésystème Mobile et Téléglobe. De son côté, Serge Fortin a oeuvré dans différentes entreprises de télécommunication comme Teléglobe et Bell. Aujourd'hui, il dirigerait SR Telecom.
Il a été impossible d'obtenir les commentaires du président de l'union des producteurs agricoles, Yvon Simard.
Reste maintenant à savoir si cette transaction créera la même commotion auprès des producteurs que l'achat massif réalisé par la Banque Nationale.
 
 

 
►►►Pour en savoir plus, voir publication datée du10 avril 2012 sur ce blogue (Agriculture / L’achat massif des terres agricoles au Lac St-Jean; devrions-nous nous inquiéter?)  
 
 
Suivre les Bleuets du Lac St-Jean sur Facebook
 
https://www.facebook.com/LaPageDesBleuetsDuLacSaintJean
 
 


dimanche 29 avril 2012

Cyclotourisme / Véloroute des Bleuets


Véloroute des Bleuets
Le circuit en boucle, qui entoure le lac Saint-Jean sur 256 km, traverse 15 municipalités pittoresques ainsi que la communauté montagnaise de Mashteuiatsh. Il donne accès au parc national de la Pointe-Taillon, côtoie de nombreux sites touristiques, surplombe les rivières tributaires du lac Saint-Jean, en plus d’être relié à la région du Saguenay par la Route verte. Le circuit offre des occasions multiples pour la restauration, le camping, l’hôtellerie et le gîte du passant.
(Source:    www.veloroute-bleuets.qc.ca )
Des Vacances vertes sur la Véloroute des Bleuets
Selon Parc Québec, c’est au Lac St-Jean que se trouve l’eau la plus chaude au nord de la Virginie!

Selon David Lecointre, coordonnateur de la Véloroute des Bleuets, « Le succès de la Véloroute est dû à la concertation des 15 municipalités riveraines et de la communauté montagnaise de Mashteuiatsh ainsi qu’au support permanent de plus de 300 bénévoles. Bienvenue chez les Bleuets ! »
Pour vous permettre de profiter de tous ces avantages, voici un itinéraire de 3 jours concocté pour des cyclistes qui veulent non seulement pédaler mais aussi découvrir la région.            


Cyclotourisme en famille sur la Véloroute….pourquoi pas?
Les vacances familiales sont chaque année du pareil au même ? Cet été, osez la différence ! Visitez la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean en vélo. Planifiez une belle aventure de cyclotourisme avec les enfants sur la Véloroute des Bleuets ou profitez de votre séjour dans la région pour rouler avec eux sur une partie des 256 kilomètres de sentiers asphaltés qui entourent le lac Saint-Jean.
Cyclotourisme pour tous
Des vacances de cyclotourisme en famille, vous n’y pensez pas ! Eh bien ! Pourquoi pas ? Le circuit de la Véloroute est entièrement asphalté, ce qui facilite l’aventure pour les plus petits. De plus, pour assurer le bonheur de tous, les activités et le grand nombre de possibilités d’hébergement tout au long du circuit permettent d’adapter votre itinéraire en fonction du rythme de votre famille. Vous prévoyez donc vos distances selon la capacité des enfants et le temps dont vous disposez. Vos enfants seront fiers d’accomplir cet exploit quotidien et parions qu’ils feront de beaux rêves en pensant à tout ce qu’ils auront vu au fil des kilomètres parcourus jusqu’à leur nouvel emplacement de camping.
Avec les enfants, à moins d’avoir du temps devant vous, il est peut-être moins réaliste de penser faire le tour complet, soit les 256 kilomètres entourant le lac Saint-Jean, mais rien n’empêche de créer votre itinéraire en fonction de vos intérêts et de ceux de votre famille. La Véloroute traverse 15 municipalités en plus de donner accès à de multiples attraits touristiques, notamment le Parc national de la Pointe-Taillon, le Zoo sauvage de Saint-Félicien, le Village historique de Val-Jalbert et « La route des Milles et une histoires ». Une visite de ces lieux ou encore d’une plage permet de récompenser les enfants pour leurs efforts. Sur le site officiel de la Véloroute des Bleuets, il est possible de planifier votre itinéraire. Voici quelques options offrant une belle journée de cyclotourisme avec les enfants.
Itinéraire de rêve
Voici un exemple de parcours que vous pouvez réaliser en famille. Pour les parents amateurs de vélo, ces journées types peuvent sembler bien courtes, mais pour les enfants, ce sont de bonnes distances et des journées bien remplies. 
Pour consulter cet itinéraire et  autres renseignements utiles, suivre ce lien: http://www.campingfamille.ca/news/56/81/La-Veloroute-des-Bleuets/ 


lundi 23 avril 2012

Oups....conditions météorologiques difficiles....du déjà vu en avril....


Météo: Les conditions routières causent plusieurs accidents

(Source: Radio-Canada / 23 avril 2012)

Les mauvaises conditions routières sont à l'origine de plusieurs sorties de route et d'accrochages au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Transports Québec a même fermé la route 169, au nord d'Hébertville, pendant de longues heures. Un camion lourd a renversé son chargement de bois au milieu de la chaussée.
Dans le nord du Lac-Saint-Jean, un véhicule a fait un capotage sur la route 167, dans la réserve faunique Ashuapmushuan, et une voiture a fait une embardée sur la route de contournement à Saint-Félicien. Dans la côte du Cran, à Saint-Prime, une automobile a aussi perdu une roue. Celle-ci a percuté un autre véhicule, mais personne n'a été blessé.
À Saguenay, la circulation se fait également au ralenti sur tout le réseau. Un carambolage impliquant quatre ou cinq véhicules s'est produit tôt en avant-midi sur l'autoroute 70 en direction de Chicoutimi, en raison de la chaussée glissante.

Fermeture d'écoles

L'état des routes oblige la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets à annuler, pour l'après-midi, les cours dans toutes les écoles primaires de Roberval, Saint-François-de-Sales, Lac-Bouchette, Saint-André, Chambord, Sainte-Hedwidge, Normandin, Saint-Edmond et Saint-Thomas.

Météo

Le sud-ouest, le centre et l'est du Québec sont balayés par de forts vents accompagnés de pluie, de verglas et de neige, selon les régions.

Plus de 40 mm de pluie, de verglas, de grésil et aussi de la neige sont attendus au cours des prochaines heures dans le sud, le centre et l'est du Québec. L'est de l'Ontario et l'Outaouais sont aussi touchés par la tempête.


À cet article j'ajouterais que le fait que plusieurs automobilistes ont retiré les pneus d'hiver de leur véhicule  complique  les déplacements routiers....

et
Pas surprenant que très peu d'outardes soient arrivées dans notre région....elles n'ont pas le goût de geler leur plumage...lol



vendredi 20 avril 2012

Microbrasseries et boissons artisanales



Voici quelques uns de nos produits régionaux :



La Microbrasserie du Lac St-Jean située à Saint-Gédéon.

La Vire-Capot : Une bière blonde rafraîchissante

                                    La BouteFeu : Une rousse aux reflets rougeoyants

                                   La Belle Gigue : Ale ambrée, aux effluves épicés

                                   Le Gros Mollet : Une bière brune généreuse

                                   La Bissextile : Une bière d’épinette brassée exclusivement les 29 février. . La Bissextile, cuvée 2012, possède un nez où de subtils parfums d’épinette se marient à des notes fruitées et herbacées.

Microbrasserie La Chouape à Saint-Félicien
« Écrit à la façon d'une chope à bière, La Chouape prend son nom dans l'Ashuapmushuan ("L'Ashuap"), majestueuse rivière passant derrière la microbrasserie. »
La Chouape Blanche est une bière de blé d’inspiration belge moyennement corpulente et épicée à la coriandre.
La Chouape Rousse est une bière nuancée par le fruit et sa rondeur.
La Chouape Noire à l’avoine est une bière d’inspiration anglaise aux arômes de café provenant de l’orge torréfiée et aux notes de caramel.
La Chouape Amère est une bière ambrée fraîche en bouche, marquée par son arôme de houblon et une amertume persistante. Médaille d’or au festival mondial de la bière de Strasbourg
La Chouape 1881
Source :    http://www.lachouape.com/  







Brasserie Le Coureur des Bois à Dolbeau-Mistassini


Notre maître-brasseur vous propose son brassin du Totem


composé de quatre bières pression :
                                               Ourse noire :  Bière noire
                                               Renard :  Bière rousse
                                               Harfang :  Bière blanche
                                               Lynx :  Bière blonde
Miel des Ruisseaux  à Alma
Seul producteur d'hydromel au Saguenay-Lac-Saint-Jean, au Miel des Ruisseaux, vous trouverez d'excellents produits régionaux. Il est possible d'en apprendre davantage sur le domaine de l'apiculture et d'en découvrir ses artisans locaux. Miel liquide et crémeux, produits fins à base de  miel.




Vergers de Velours à Saint-Henri-de-Taillon

Entreprise unique qui produit entre autre des boisons de type porto à la cerise. Transformation de produits sur place, vente d’arbres fruitiers.

           





L'Orée des Bois, Notre-Dame-de-Lorette

Producteur d'alcool fins: Crèmes (Camerises, framboises, amélanches) et vin de bleuets. Produits du terroir.  


 




Vignoble Couchepagne, Métabetchouan

Premier vignoble  au Lac Saint-Jean.  5 acres en production avec 4800 plants de vignes. Fabrication de vin blanc, vin rosé, vin de vendanges tardives et selon les années aussi un vin rouge
Visites guidées disponibles en saison.


Mise à Jour 2015


Microbrasserie Lion Bleu, Alma

Nouvelle Microbrasserie ouverte depuis le printemps 2015.
Le Lion Bleu offre également un service de restauration de style pub et brasse ses propres bières.







La Microbrasserie Riverbend, Alma

Nouveauté automne 2015.
Des brasseurs qui  placeront leurs produits dans 11 points de vente.
Parmi leurs produits: une rousse de 4,8% d'alcool, une blonde et une saisonnière.  À suivre...
     




Avec autant de brasseurs et de producteurs d'élixirs, quelques uns risquent de "péter de la broue"... mdr   (péter de la broue: expression qui indique que quelqu'un a peut être un peu exagéré, essayé d'en imposer et peut être même un peu menti)




)